Triste journée du savoir : Éclosion de génies, malgré tout

Un 16 Avril très discret, confiné.

La journée nationale du savoir pour cette Année a été  célébrée d’une façon inhabituelle; des écoliers,des enseignants et toute la famille de l’éducation en dehors des établissements.

Une année scolaire et universitaire non achevée, un degré  de stress et d’inquiétude élevé chez les parents, tout simplement l’échec d’une stratégie qui prétendait sauver notre système éducatif ; on ne parle pas de crise sanitaire ou du confinement obligatoire, mais on parle de solutions trouvées pour éviter le retard, on parle des cours donnés à distance médiatisés ou sur des sites internet bourrés d’erreurs.

On parle d’une décision qui devrait être prise ; un planning d’examens, simple formule pour un calcul de moyenne annuelle.
Malheureusement le retard est là, nos enfants ont perdu le rythme .

Pour les hommes du savoir, la célébration était sur les terrains, dans les hôpitaux, face aux challenges lancés contre le temps et la pandémie; une compétence scientifique inattendue de nos jeunes en matière d’innovation de moyens, d’équipements et de plates-formes numériques.

Alors il est temps de passer le flambeau de cette journée et célébrer les victoires de la nouvelle génération et faire de nos enfants des héros de demain.

La pandémie du covid 19 a aussi favorisé l’émergence d’un savoir enfoui que des talents anonymes ont mis au service de la santé et de l’humanité.

Nadi. K

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page