Son affaire est renvoyée au 5 janvier : Forte mobilisation du FFS pour le P/APW de Bejaia

L’affaire du P/APW FFS de Bejaia, poursuivi pour « outrage à corps constitués » et « non respect d’une décision de justice », ouverte ce mardi devant le tribunal de la même wilaya, a été renvoyée au 5 janvier prochain, a indiqué le parti.

Une forte mobilisation des militants et cadres du Front des forces socialistes a été constatée devant le tribunal. Le FFS a dénoncé auparavant « une affaire politico-judiciaire montée de toutes pièces », contre son P/APW.

Les militants ont tenu un rassemblement devant le tribunal, avec la participation du premier secrétaire du parti Youcef Aouchiche, le membre de l’Instance présidentielle Brahim Meziani, des députés et cadres du conseil national, outre des citoyens venus exprimer « leur solidarité » à leur P/APW.

Mheni Haddadou est accusé d’« outrage à corps constitués » et « non respect d’une décision de justice dans l’affaire du groupe LABELLE ».

Les faits remontent à 2018, quand « des élus APW, APC et des parlementaires se sont déplacés à Sidi Ahmed, commune de Bejaia, pour porter aide et assistance à un groupe de citoyens menacés d’expulsion de leurs domiciles situés dans une concession attribuée au groupe LABELLE par l’ancien Wali Hamou Touhami », selon le parti. Haddadou avait alors pris la parole et défendu les citoyens concernés.

Tout en s’insurgeant contre « l’arbitraire et l’injustice » dont sont victimes beaucoup d’élus P/APC, le FFS a appelé le 15 décembre dernier, à « la levée immédiate » des poursuites contre Hadadadou.

Aziz.T

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page