Retour sur l’élection de miss Algerie, ou quand l’ignorance a pignon sur rue

Le linge sale se lave en famille et cet ultime affront qui est fait à nos frères du sud est une honte, un comportement sans nom délivré par des ignares sans vergogne, qui eux-mêmes ne savent pas à quelle ethnie ils appartiennent. Les propos tenus a l’encontre de cette miss élancée, l’une des plus belles, sinon la plus belle de toutes les miss que l’algerie ait pu connaitre nous laissent sans voix, ils nous glacent et nous emplissent d’effrois.  En algerie on en est encore à tenir compte de la couleur de l’épiderme quand les mosquées affichent complet le vendredi. Nul besoin de rappeler qui était Bilal ibn Rabah hélas, les gens qui se pensent blancs relèvent souvent d’un lointain ancêtre basané et justement quel honneur que d’appartenir à un peuple qui n’a jamais fait la différence entre les créatures de Dieu.

Ce sont justement  ces comportements qu’il faudra bannir de nos sociétés avant même de crier famine. Espérons que les coupables en paieront le tarif ici bas et dans l’au delà, une régression abyssale depuis l’émergence de cette civilisation musulmane incomprise à nos jours. Avant  d’engager une offense, il faudrait au moins prendre 5 minutes et se regarder dans une glace non pas pour son aspect physique mais de regarder bien au fond de son âme, une introspection que seuls les personnes dotés d’entendement peuvent percevoir!

                                                                                                                               Rafik D

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page