Réouverture des frontières entre l’Algerie et…Club des pins

Tebboune vient de planter le drapeau algérien au coeur de cette principauté , celle là même qui a abrité derrière ses frontières hyper-surveillées une race de prédateurs à jamais inscrite dans les pages noires de l’histoire.

Le chef de l’Etat vient d’accomplir ici sa part de hirak ‘d’autant que cette partie côtière de l’Algérie de ces ex seigneurs est restée totalement inconnue, infranchissable pour l’écrasante majorité des algériens.

Les moins de 32 ans , majoritaires dans les statistiques du pays n’ont jamais mis les pieds au club des pins.

Désormais , à l’instar du hadj ,tout le monde au club des pins sera sur le même pied ‘d’égalité. Tous dans le même bain quelle que soit la marque du maillot.

Tebboune a réussi sa…brasse. il vient de vaincre un courant aussi fort que les vagues qui ont produit ces requins tout au long de ces 30 années…

Le courant de ce système qui a tant méprisé son peuple. En ce sens, le chef de l’Etat vient de réparer une injustice commise contre la…citoyenneté . La portée du symbole de la rupture avec l’ancien mode de gouvernance passe également par l’abolition des restrictions qui frappent les algériens.

Club des pins appartenait au triste chapitre de ces pratiques qui ont voulu que l’algerien soit divisé en plusieurs sous-categories.

La nouvelle algerie est aussi en train de naitre de ces entrailles douloureuses d’un sinistre club des pins, desormais liberé.

  • Le chemin est encore long…

K.A

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page