Rachid Nekkaz, Gaz gratuit et la Sonatrach : Accords  » déviants » et propagande!

Explosive opération de propagande qui emprunte des voies aussi sinueuses que celles des pipelines où elle s’embarque à l’assaut d’un mouvement populaire grandiose . Objectif : déstabilisation sur tous les plans !

Ainsi les Algériens en colère « disciplinée »contre le système qui les dirige viennent de faire face à une rumeur dévastatrice servie par des professionnels propagandistes qui insistent sur l’authenticité supposée de leurs accusations . On affirme de manière devenue aussi catégorique qu’ anonyme que l’Algérie fournit gratuitement du gaz à la France . Mieux encore , des puits entiers de notre ressource souterraine du Sahara serait mis gracieusement à la disposition de l’ancien colon .

Les auteurs d’une telle trouvaille vont jusqu’à éplucher les livres d’histoire en inventant des clauses secrètes dans le document portant les accords d’Evian au demeurant négociés et paraphés par des révolutionnaires algériens un certain mois de mars !

Et selon ces nouveaux enquêteurs venus d’un monde inventé pour les besoins de mars 2019 la France serait le plus grand gagnant qui bénéficie de traitement exceptionnel dans le cadre des accords d’Evian que l’on s’évertue aujourd’hui comme par hasard en plein tumulte politique à réduire à un accord de soumission . Une sorte de reddition de l’Algérie qui aurait hypothèqué le présent et l’avenir de ses enfants , à en croire nos professionnels de la propagande . Et certains esprits naïfs se laissent berner .

Incontestablement les pouvoirs politiques qui se sont succédés à la tête du pays n’ont pas été à la hauteur de leurs missions . La compétence et l’intégrité n’ont souvent pas été leurs alliés et sont grandement responsables du désastre du pays . Mais oser le pas pour tenter de suggérer un tel dérapage sur la ressource énergétique livrée gratuitement à l’ancienne puissance coloniale relève d’une pratique destabilisatrice qui a bien choisi le moment .

Un homme aussi sulfureux qu’enigmatique se poste en maître de propagande dans ce brouillard politique : Rachid Nekkaz , l’homme au selfie formé en réalité aux techniques de propagande à la Goebbels et aux secrets dans l’art de mobilisation des masses a ainsi réussi à semer le doute .

L’homme n’a jamais caché son intérêt accru pour les contrats passés par Sonatrach avec ses partenaires étrangers et de fait, il laisse entrevoir la priorité de ses ambitions lesquelles , en réalité n’ont jamais été de portée présidentielle . Il voulait faire pression , intimider les acteurs nationaux  qui gèrent les hydrocarbures . Nekkaz qui a séduit toute une jeunesse obéit à un agenda de lobbies américains et a été chargé de réorienter des contrats gaziers des intérêts dictés par ses employeurs .

Agitateur aux allures d’acteur de cinéma  Nekkaz est un envoyé spécial pour une mission autour de Sonatrach . Il connaît parfaitement la vulnérabilité du patron de cette compagnie et se voit encouragé à exploiter ses faiblesses.

Karim Alem

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page