Procès en appel de Madame Maya: Énigme sur ses liens avec Bouteflika

Le procès en appel de Mme Maya, fille présumée de Bouteflika continue pour la deuxième journée et l’énigme de son identité n’est pas encore résolue.

Le procès de Zoulikha Nachinach, s’est ouvert hier Samedi 26 Décembre 2020 devant la chambre pénale près  la cour de Tipasa .

Une dizaine d’accusés devant le juge , dont l’ancien DGSN, Abdelghani Hamel, les deux ex-ministres Abdelghani Zaalane, des Travaux publics et Mohamed Ghazi, du Travail, le fils de ce dernier, son chef de protocole et les deux filles de Nachinach, Imene et Farah, ont comparu pour la seconde fois pour plusieurs chefs d’inculpation liés au «blanchiment», «trafic d’influence», «abus de fonction», «violation de réglementation des changes», etc.

Interrogée par le juge et le procureur au sujet de ses relations avec Bouteflika et l’ancien ministre Mohamed Ghazi , Nachinachi Zoulikha-chafika, allias « Madame Maya », a affirmé qu’ « elle se présentait en tant que madame Baleachi », et a souligné qu’ « elle n’avait aucun lien de parenté avec Les Bouteflika », alors que, Mohamed Ghazi, ancien ministre du Travail, a réaffirmé pour la seconde fois devant le juge «Elle m’a dit qu’elle était la fille du président, elle m’a été présentée à travers le secrétaire particulier de Bouteflika, Mohamed Rougab » tout en  affirmant n’avoir connu le vrai nom de Mme Maya, qu’en 2019, chez les gendarmes.

Madame Maya, questionnée sur la somme de 10,9 millions de dinars trouvée chez elle , répond: «c’est à mon voisin Yahiaoui Amar, ancien député, il est venu chez moi en mon absence et a remis un petit carton à ma fille. Je l’ai appelé pour savoir pourquoi il ne l’avait pas emmené chez lui, il m’a répondu qu’il avait des invités à la maison. C’est quand il est revenu pour prendre une partie du contenu du carton qu’on a su que c’était de l’argent. Le lendemain, il y a eu la perquisition.»

Dans l’affaire des 15 hectares du parc d’attraction et un autre terrain de 5000 m2 pour une station d’essence, et ses relations avec Abdelghani Zaalane et Abdelghani Hamel, pour madame Maya c’est Monsieur Ghazi qui est derrière tous les privilèges et les services dont elle a bénéficié.

Elle a nié  toute relation avec Abdelghani Zaalane et l’ancien directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdelghani Hamel.

Rappelons que « madame maya » a été condamnée par le tribunal de Chéraga à une peine de 12 ans de prison ferme, assortie d’une amende de 7 millions de DA ainsi que la saisie de ses biens, ses deux filles, Imène et Farah, on été condamnées chacune à 5 ans de prison ferme avec une amende de 3 millions de da ainsi que la saisie des biens. L’ancien wali de Chlef, Mohamed Ghazi, Abdelghani Zaalene, et l’ancien directeur général de la sûreté nationale, Abdelghani Hamel, on été condamnés à 10 ans de prison ferme avec une amende d’un million de da chacun.

Nadi. K

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page