Petits délices de l’histoire d’Alger

“El Bahdja bayda maà thoul…” de belles paroles chantées par le maestro Dahmane el harrachi Allah yerrahmou!

Nostalgiques avec cette merveille à la découverte d’El Assima, Dzayer , el Bahdja…Alger la capitale.

Alger est une ville chargée d’histoire avec ses monuments, ses places historiques et ses lieux où il fait bon flâner le soir comme le Front de Mer offrant aux visiteurs une bouffée d’air frais et une vue magnifique sur la mer .

Les atouts dont elle dispose, sa nature, son climat et ses monuments, font d’elle une destination de plus en plus privilégiée.

Alger vous ensorcelle par la splendeur de ses vestiges et monuments historiques, qui font d’elle une ville magique aux images variées. La cité doit cette particularité à son histoire, faite de brassage de civilisations, de tolérance et de cohabitation à travers les âges et les époques.

Aujourd’hui , Alger est une ville qu’on ne peut se lasser d’admirer et dont l’aspect enchante l’imagination.

Assise au bord de la mer sur le penchant d’une montagne, elle jouit de tous les avantages qui résultent de cette position exceptionnelle.

A travers ces lignes , on vous invite à découvrir l’histoire de cette ville qui a vécu de nombreux épisodes historiques parce qu’Alger est une ville issue de la grande histoire.

Surnommée el Bahdja (la joyeuse) ou encore la blanche est la capitale de l’Algérie, sur la mer méditerranée. Pour en avoir une vue d’ensemble, il suffit de monter au balcon Saint Raphaël à El Biar, qui comporte un belvédère donnant sur la ville et la baie.

Alger compte plusieurs quartiers, le plus ancien étant celui de la Casbah, classée au patrimoine mondial de l’Unesco.

La citadelle est délimitée par des remparts d’époque ottomane édifiés à la fin du XVIème siècle et descend jusqu’à la mer. Les habitations blanches, aux toits plats surmontés de terrasses, se serrent et s’enchevêtrent tout au long de la pente qui compte plus de 100 mètres de dénivelé.

La Casbah comprend de beaux édifices décorés et sculptés comme la grande Mosquée (11ème siècle), la mosquée Sidi Abd al-Rahman (18ème) et le Dar Aziza Bent al-Bey, palais du 16ème siècle.

En bas de la Casbah, vous trouverez le Palais des Raïs, aussi appelé bastion 23 qui en fait comprend plusieurs édifices, dont trois palais et six douerates (maisons des pêcheurs).

Il abrite le musée des arts et de la culture. Sur les hauteurs, la basilique Notre Dame d’Afrique a été construite par les Français au 19ème siècle dans un style mauresque.

De plus haut vous pourrez profiter d’une autre vue superbe sur la ville. Autre édifice religieux : l’ancienne cathédrale Saint-Philippe, transformée en mosquée après l’indépendance et rebaptisée Ketchaoua.

Alger c’est aussi des vieux quartiers populaires à sillonner à pied de Bab el oued ,Bab jdid, Boufrisi( Beau fraisier )  , Saint Eugene ou  Bologhine …s’arrêter, demander son chemin et faire par la même occasion de belles rencontres chaleureuses autour d’un bon café et un délice sucré ; des gâteaux traditionnels à déguster, un plaisir à présenter à ses invités ou une jolie façon d’exprimer sa joie, lorsqu’on les présente lors des fêtes de mariage, ou de l’aïd, ou d’autres célébrations.

Depuis les temps, nos grands mères ont su à leurs manières diversifiées dans la présentation des ces jolies mignardises ; en majeure partie composée de fruits secs, surtout d’amandes ,  très parfumée à l’eau de fleur d’oranger (préparé artisanalement) et au miel.

Elle regroupe des spécialités traditionnelles comme les dziriette, les tcharak, les kâak, les griouech, la mhancha, le m’khabez ou encore le makroud.

Impossible de ne pas aimer, impossible de ne pas revenir, impossible quitter cette ville douce ; aussi douce que ses dzyriettes.

Nadi.K

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page