Moncef Marzouki, ex président Tunisien devenu sujet Marocain

Il semble avoir été bien formé pour une propagande rémunératrice , lui qui a été à la tête de la Tunisie au lendemain de la révolution du jasmin.

L’ex président tunisien n’aime pas l’Algérie . Il le montre bien . Et il s’évertue à exécuter scrupuleusement les consignes de ses sponsors.

Moncef Marzouki qui avait pourtant juré de prendre sa retraite politique au lendemain de sa défaite aux élections tunisiennes, est revenu sur la scène médiatique pour servir d’ambassadeur informel au profit de ses nouveaux maitres marocains.

Il attaque l’Algérie pour faire plaisir au makhzen et se voir bien entendu rétribué . Il accuse » le régime algérien de vendre des illusions au peuple sahraoui » et affirme que c’est ‘l’Algérie qui bloque la construction de l’union maghrébine.

Avec ces propos Marzouki est devenu la star des medias du makhzen.

L’ancien président tunisien accuse aussi la partie algérienne de persister à vouloir maintenir la frontière algéro-marocaine toujours fermée . Il ne dira pas un mot sur les véritables raisons qui ont conduit à cette fermeture . Il s’interdira de rappeler les graves accusations du Maroc à l’encontre de l’Algérie accusée d’avoir été à l’origine des actions terroristes de Marrakech.

Marzouki en bon exécutant, omet de signaler que le makhzen n’a jamais presenté ses excuses, préalables à la réouverture de ces frontières tel que rappelé d’ailleurs par Abdelmadjid Tebboune.

En clair, Moncef Marzouki est un menteur au service de la propagande marocaine . Il insiste sur la légitimité du plan marocain d’autonomie du Sahara occidental et s’en va ignorer le rôle des nations unies dans cette question.

À quoi joue le nouvel agent du Makhzen?

ABN

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page