Macron veut (re) conquérir l’Afrique: Nouvelles valeurs, nouvelle monnaie

Macron à l’adresse de la jeunesse africaine :
Une Afrique jeune doit bâtir un partenariat d’amitié avec une France nouvelle.

Emmanuel Macron, président de la république française, n’a pas mâché ses mots, lors de la conférence de presse animée en compagnie d’Alassane Ouatara à Abidjan, en qualifiant le colonialisme français de « faute de la république ».

Selon l’AFP, Macron a souligné que « trop souvent, la France est perçue aujourd’hui comme ayant un regard d’hégémonie d’un colonialisme qui été une erreur profonde de la république».

D’ailleurs, il a appelé à bâtir une nouvelle page avec les pays colonisés par la France car lui n’est pas de cette génération ,« Moi j’appartiens, à une génération qui n’est pas celle de la colonisation».

La population du continent africain est composée de plus de 75% de jeunes de moins de 35 ans, qui n’ont jamais connu le colonialisme. Pour lui il faut bâtir un avenir ensemble sans reproche à la France de toutes les difficultés qu’ils rencontrent « parfois, les jeunes reprochent à la France des troubles, des difficultés qu’ils ont pu vivre auxquelles la France ne peut rien. Alors, je sais, on est parfois la cible toute désignée. …Quand c’est difficile, on dit c’est la France »

Ainsi, il lance un appel à cette jeunesse africaine pour construire ensemble un avenir meilleur, tout en espérant que « cette jeune Afrique accepte de bâtir avec une France nouvelle un partenariat d’amitié » .

Par ailleurs, il a annoncé la fin du franc CFA, vestige du colonialisme, en 2020 . Pour les réserves de changes, qui étaient auparavant logées en France, désormais  elles ne seront plus obligatoirement  conservées  au trésor français .

Le franc CFA sera remplacé par l’ECO pour les 15 pays avec une population de 350 millions d’habitants, qui utilisent le franc CFA . A noter que le franc CFA a été crée par la France en 1945.

Abdellah DEBBACHE

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page