L’option d’un dialogue sous conditions: Élections sans transition !

Ne dialoguera pas qui veut.

L’appel au dialogue sur lequel insiste le commandement de l’armée qui vient de rendre public un message d’appoint ce mercredi , insiste sur le préalable de rejet de toute idée de transition.

L’offre ou l’ordre de dialogue ainsi formulé pose des conditions essentielles pour pouvoir y être invité : accepter le principe des élections sous le sceau de l’urgence et évacuer l’éventualité d’une période de transition .

Mais pas seulement , il semble que l’institution militaire tient à filtrer les rangs des potentiels candidats au dialogue . Celui ci n’est pas ouvert à tout le monde.  Ceux qui maintiennent l’option du traitement politique de la crise se voient éliminés d’emblée de ces futures rencontres, l’armée étant intraitable sur l’observation stricte des dispositions de la loi fondamentale du pays .

Le message du chef d’État major ne fait point dans l’equivoque , la solution passe par l’urgence d’élire un président dans les meilleurs délais.

Cette exigence exclut de fait les partisans d’une transition jugée à leurs yeux comme passerelle indispensable à la mise en place des outils favorisant la naissance d’une nouvelle république .

Gaid Salah voit d’un mauvais oeil cette option dont l’armée ne veut aucunement entendre parler, tant elle y voit une sorte de piège propice à la manipulation et autres dérapages aux conséquences incalculables.

Le général n’a d’ailleurs point omis d’émettre des soupçons quant aux tenants de cette voie qu’il assimile à une bande mafieuse engagée à entraver toutes les solutions de sortie de crise.

Autrement lu, le dialogue ne concernera pas toutes les catégories des activistes politiques ou de la société civile . Seuls ceux parmi  » les personnalités publiques  » qui se montrent en mesure de faire preuve de responsabilité et aptes à des concessions réciproques , pourraient être admis aux rencontres dans le cadre du dialogue escompté.

Les règles et conditions étant posées, l’obligation de souscrire pleinement au cadre défini y est également signifiée.

Les détails ou autres contours du dialogue n’ont certes pas été pour l’heure précisés mais le but étant largement exposé : organiser les élections dans les meilleurs délais .

Même sans en connaître le moindre détail, des partis politiques dont le MPA  , le RND ou le MSP ont vite fait de rendre publique leur pleine adhésion à l’appel du Général .

Ce qui ne pouvait étonner , connaissant la nature de ces partis dans leur promptitude à servir de caution sans ration au moindre appel .

Karim Alem

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page