L’impertinence de Macron : Besoin pressant…d’ingérence !

Renvoi d’ascenseur de bas étage !

Macron , mal à l’aise dans son discours , tranche en faveur d’un soutien franc et direct au profit de la manoeuvre de Bouteflika pour une prolongation de mandat . Le président Français feint de ne voir dans la démarche que le chapitre du renoncement au cinquième mandat. Nous sommes loin des principes brandis tout récemment avec extrême prudence par son premier ministre et celui des affaires étrangères lesquels ont préféré s’en tenir à une position d’observation par respect disaient ils, de l’obligation de réserve eu égard à la souveraineté du pays voisin et ami. Rien de tout ça pour Macron qui éprouve le  » besoin pressant  » de foncer droit dans le décor, bouillonnant d’un terrain mouvant où il enfonce son appréciation et la France officielle avec . Il s’en va investir dans la préservation des intérêts stratégiques dont les dessous ne sont guère à portée de tous mais dont vraisemblablement la portée pourrait revêtir un caractère suffisamment précieux et engageant pour que Macron cesse d’être ce démocrate épris des libertés pour les peuples. Le prolongement du mandat de Bouteflika semble assurer également le prolongement des intérêts de cette France qui se détache de ses propres slogans au gré des situations et des calculs. Le peuple de cette Algérie qui se cherche s’est soulevé contre cet état de fait et porte un message de vérité émanant de cette jeunesse de moins de 35 ans qui , elle , n a pas perdu le nord. Ni l’avenir . Elle est de la même génération que le président Français même si celui ci tient le langage emprunté des vieux qui ont perdu la mémoire .
Karim Alem

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page