Libertés à la française: Écarts et abus, un Zemmour en produit

Brigitte Macron victime de fourberies à la française! Un tour de manège à la foire du trône pour Zemmour: Liberté quand tu nous tiens par les ….. !

Lorsque l’on signe un pacte avec le diable, il est de mise de s’attendre aux répercussions que cela engendre.

La nation génitrice du concept de liberté multidimensionnelle, celle qui l’a défini et lui a donné sa raison d’être en décolonisant, celle qui imposa des limites (a cette fameuse liberté), celle justement ou les possibles ont été poussés jusqu’à leur limites extrêmes en se gardant d’empiéter sur le territoire des impossibles: La France, mère de la bien séance, de la civilisation des lumières, du concept de liberté.

Un traitement de la question on ne peut plus exhaustif, a tendance à utiliser cette dimension (liberté) au gré de ses propres commodités jusqu’à en faire une arme transitive (on frappe une personne par l’intermédiaire d’une autre, sous couvert de liberté bien sur, et l’on ne fait pas dans la demi mesure.
Nous le constatons ! Un temps considérée comme une innovation, la liberté dans son expression la plus pure tend aujourd’hui à produire l’effet inverse (liberté de critiquer : liberté d’être méchant sous couvert de reportages, de faits par ailleurs vrais mais non dénués de sarcasmes, une liberté tronquée servant d’alibi à ceux qui crient à l’injustice et qui en sont à l’origine.), liberté aussi de mentir : c’en est une de liberté!

Quant à liberté qu’on accorde à machin Zemmour, très réjouissant, n’est-ce pas pour nous et nos grands pères morts pour la France (Tirailleurs algériens et sénégalais qui libèrent Toulon et de Marseille par le 3 éme DIA(3éme division d’infanterie algérienne) afin que Mr Olive( traduction berbère de zemmour ) dont les ancêtres spécialisés dans le grand banditisme, le proxénétisme, la drogue a Alger n’exporte leur savoir faire à Paris car à Alger ils ne faisaient plus le poids, un coup de karcher et ils se retrouvèrent à Paris (qui ne connait pas les frères Zemmour?) Et à Eric de reprendre le flambeau spécialité es sionisme pour venir nous cracher dessus; elle est belle cette liberté qui marginalise Dieudonné et qui encourage Zemmour lequel croit bien avoir compris la France d’aujourd’hui tout en faisant allégeance à Netanyahou. Que la république française ne se fasse pas d’illusions, ce monsieur considère les français de souche comme des goyim inferieurs à sa personne, à ne rien comprendre ou peut être bien que si ! Nous faisons semblant de ne pas comprendre.

Je vois d’ci Ibn Khaldoun en compagnie de voltaire espérés par Sartre se morfondre, sous les coups de boutoirs d’un Eric Zemmour, il ferait pleurer un âne de rire, mais pas les medias français, pas BFM. Après avoir démasqué les origines de Benalla voila que l’on s’en prend à Macron et son entourage en allumant des mèches islamophobes ca et la. Avez-vous entendu parler des marginaux chômeurs durant cette campagne de gilets jaunes, ceux qui multiplient les cv et demandes d’emplois mais qui portent le poids d’un nom, d’un prénom, d’une religion: elle est belle la liberté quand elle est flanquée de laïcité. La France qui travaille oui bien sur mais l’on oublie la France de la discrimination a l’embauche aussi, l’histoire des gilets jaunes a un lien indéfectible avec l’affaire Benalla sous une propulsion a la Camille Langlade patronne du service politique BFMTV et d’un sionisme plus puissant que jamais.

En subir les conséquences peut être mais le mal a été bel et bien accompli. Et a produit son impact premier. En cause, une popularité en dégringolade qui sur son chemin effet boule de neige, entraine des mesquineries mentales typiquement françaises de plus en plus dans l’innovation et la créativité : de la cruauté mentale, l’on s’attaque à la femme.

Apres avoir adoubé la première dame de France à coups de qualificatifs dithyrambiques mettant en valeur sa classe avérée non usurpée , sa façon de se tenir , sa façon de s’habiller et surtout la façon dont elle tient son rang ; et derrière chaque grand homme, sait-on ( la fin du quinquennat nous révélera son relevé de notes), se trouve n’est ce pas, une grande femme, et pour celle ci point de doute tant les critiques sur son âge, le tri fouillage de son cercle familial antécédent , les multiples tentatives allusives et abusives quant à la jeunesse de son conjoint de president , glissent sur sa personne de femme sans, semble -t-il l’atteindre( mais en réalité……..) .

Cette Dame n’est rien de moins que celle qui de ses mains façonne une œuvre, un esprit innovateur, une influence technique pétrie de tenue et tout en retenue. Elle, Brigitte, de toute sa classe a éclipsé celle qui paradait sur les plateaux et chantait d’une voix à peine audible les louanges d’un petit bonhomme qui détruisit la Libye.
Moins dans l’exhibition et l’épicurisme, plus dans l’efficacité au service de la France. Moins en odeur de sainteté; opération gilets jaunes, inflation et tensions palpables, mais influente et efficace dans les domaines qui sont les siens hors camera et hors « m’as-tu vu ? »

Telles sont les femmes d’envergure , dans la protection des coups qui pleuvent, dans l’encaissement digne sans broncher, dans le balayage de toutes les bassesses quant aux considérations d’ordre secondaires portant atteintes même aux valeurs promulguées et sacralisées par ces mêmes personnes celles qui tirent à vue aujourd’hui.
Un amas d’hypocrites!

Rafik D

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page