Le Sénégal pouvait ….: Une sortie avec les honneurs

Technique à la sud américaine, contre un football africain non moins technique mais plus dans une volonté farouche et moins dans la gestion d’efforts. Tout donner, le maitre mot des lions de la Téranga. Les stars sénégalaises, à l’image de Sadio Mané et Mbaye Niang qui se sont démenés avant de prendre ce but fatal à La 73’sur un corner ponctué par une tête assassine du cafetero Y Mina : 1à 0 pour la Colombie, sous les acclamations d’un Carlos Valderama le blond colombien chevelu en très bonne compagnie pour son propre soutien moral.

La rébellion sénégalaise ne tardera a se faire sentir dans le dernier quart d’heure sous les coups de butoirs d’un Sadio Mané un peu émoussé par la répétition d’efforts, et d’un Mbaye Niang assez entamé par ce but sur coup de pied arrêté, un coup au moral ! Pourtant nous sentions un Sénégal capable de revenir au score. 80’ le match monte en intensité et mériterait de voir le Sénégal égaliser.

Les lions de la Téranga n’ont pas démérité, l’appel de Dakar conjugué à un manque de réussite auraient- ils été plus fort ? Eliminés de plus par un nombre de cartons concédés, un critère difficile à avaler  en plus du goal avérage.

 Dans l’autre rencontre, qui opposait le japon à la Pologne l’on ne donnait pas cher de la peau des polonais qui ont pourtant scoré avant l’heure de jeu par Bednarek, un calcul d’épicier s’est engagé tant qu’il y’avait 0 partout cela jouait au ballon une fois que les colombiens ont marqué dans l’autre rencontre, les japonais se sachant qualifiés se sont contentés du résultat malgré la défaite. Les polonais eux, ont sauvé l’honneur après un mondial pour le moins catastrophique. Une vingtaine  de minutes de non football : « tu me la donnes et que je te la rende. »

Plus aucune équipe africaine dans ce tournoi, toutes reconduites a la frontière en fanfare et avec les honneurs !

One two three : Viva l’Algerie!

De Paris Rafik.D

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page