Le dernier pari perdu du premier Ministre : Il s’engage et il s’égare !

Noureddine Bedoui déclarait avec une fausse assurance au cours de la conférence de presse tenue la semaine dernière que  » le nouveau gouvernement sera ficelé et annoncé au plus tard pour cette fin de semaine  » .

Pari perdu pour Bedoui qui éprouve toutes les peines du monde à trouver preneurs . Les délais qu’ il s’était donné sur fond d’urgence pour constituer sa nouvelle équipe de  » jeunes compétences  » sont dépassés . La parole du premier ministre « flambant neuf » n’aura pas été au rendez vous .

La plupart des personnalités et autres anonymes ou acteurs connus de la société civile , des avocats , magistrats , militants des droits de l’homme ainsi que des universitaires approchés par les services de Bedoui ont décliné l’offre . Ils ne veulent pas du poste de ministre et ont clairement signifié leur opposition à jouer le rôle d’alibi pour un.pouvoir en fin de vie . Qui accepterait de  » griller » son nom et donner caution à un régime dont les algériens n’en veulent plus?

Plus concrètement , quelle sera la durée de vie des nouveaux ministres si l’on suppose que des candidats acceptent cette mission ? Trois jours ? Une semaine ? En tous cas pas au dela du 18 Avril !

Voici encore une autre tentative de faire diversion de la part d’un régime en panne d’imagination et d’audace . Se laissant piéger dans son propre jeu , il s’embourbe davantage sur tous les plans et refuse d’admettre son immense échec .

Karim Alem

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page