L’armée donne son quitus à Bensalah

Embuscade constitutionnelle !

Sans surprise , L’armée clarifie sa position et soutient le nouveau chef d’État, par intérim, Abdelkader Bensalah .  Depuis Oran , le chef d’etat major et vice ministre de la défense ,le général Gaid Salah a annoncé la couleur en suggérant que la transition de 90 jours sous la conduite de Bensalah était un passage obligé, voire dicté par une « légitimité constitutionnelle » .

Il rappellera le respect des formes légales par la réunion des deux chambres parlementaires ayant présidé à la désignation de Bensalah . En plus clair , L’armée donne son quitus au nouveau chef d’État .

Gaid Salah insiste encore une fois sur sa pleine adhésion aux  revendications populaires et affirme que L’armée se confinera à son rôle d’accompagnateur de la période de transition en veillant à la mise en place des outils démocratiques à même de permettre l’organisation des présidentielles dans un climat de transparence.

Le général en appelle au sens de la responsabilité et de la vigilance des algériens afin qu’ ils consentent à adhérer à ce processus de transition sous la conduite de Bensalah .

Ce serait , la seule voie possible qui s’impose à tous au regard des menaces sécuritaires émanant aussi bien de l’étranger que de l’intérieur et qui viseraient à briser le contrat de confiance scellé entre L’armée et le peuple, poursuit encore Gaid Salah qui ne dévoile pas pour autant l’origine précise ni les profils des agents destabilisateurs.

Autrement lu , le message de Gaid Salah qui invite à la patience suggère l’idée du fait accompli pour tous . Une invitation à la capitulation générale à une constitution piège!  Celle là même qui a permis l’intrônisation à la tête de l’Etat d’une personnalité totalement rejetée par la rue : Abdelkader Bensalah .

Karim A

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page