Ghediri ouvre la voie à Bouteflika: Controverse sur sa procuration

Ghediri a t il été piégé lors du dépôt de son dossier de candidature auprès du conseil constitutionnel ? A t il fait preuve de naïveté ou de manque de clairvoyance ? En rendant public via sa page facebook ce dimanche le récépissé de dépôt de son dossier il a enflammé la toile. Le document publié fait ressortir bizarrement que le candidat Ghediri a recouru à un dépôt par procuration!

C’est le nom de Mokrane Ait Larbi qui y est mentionné comme mandaté pour cette procédure. Erreur stratégique qui risque d’être fatale à la crédibilité de Ghediri que les internautes considèrent déjà comme le candidat caché du système. Comment s’est t il risqué à une telle erreur à un moment où le moindre faux pas est vite détecté par une population en proie à la colère et surveillant de près tout le cours des événements politiques ? Dans ce climat de tension, on soupçonne déjà Ghediri d’ouvrir la voie à Bouteflika pour recourir au même mode de dépôt par procuration .

Une sorte de caution donnée par Ghediri et l’avocat Ait Larbi au président sortant d’autant que l’ex général a précédé Bouteflika dans cette formalité. Difficile de convaincre l’opinion. S’il est vrai que la constitution revisitée en 2016 ne semble point claire sur la présence physique du candidat, et ne faisant aucunement mention explicite de l’interdiction ou non du recours à une candidature par procuration, Ghediri aurait pu afficher une attitude plus franche. D’autant qu’ il s’était personnellement présenté au bureau du conseil constitutionnel où il était accompagné de Mokrane Ait Larbi. Ils auraient pu faire l’économie d’un tel procédé aux conséquences coûteuses pour la suite de l’aventure.

ABN

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer