Encore de la cocaïne: Les dons toxiques de la mer

Elle semble « accro » à l’Algerie et tient à doser le débat déjà tendu par l’ivresse electorale , la cocaïne nous est « livrée  » tel un don de la mer , cette fois ci à partir de l’Est du pays .

Après les 701 kgs interceptés à oran , voici les 300 kgs que les gardes cotes ont decouverts flottants dans des sacs , pas loin du port de Skikda. Trop de questions que soulèvent ces énormes quantités de poudre blanche .

L’Algérie est elle devenue une plaque tournante de la cocaïne ? Un pays de transit où se nichent des barons anonymes ? Un nouveau marché de consommation ou juste une mauvaise trajectoire des vagues qui ont opté pour une destination imprévue ? Difficile de remonter la traçabilité dans des eaux aussi troubles que les effets dévastateurs de la cocaïne. Plongée dans l’incertitude des élections annoncées, l’opinion nationale est encore une fois secouée par cette poudre insistante qui se mêle aux inconnues de l’heure .

ABN

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page