En attendant la démocratie, Gaid Salah frappe fort

Saïd Bouteflika, Toufik, Tartag arrêtés : Gaid Salah architecte de la résurrection algérienne!

Un grand jour si l’on en croit la force de l’événement, enfin pourra-t-on accrocher un rêve à un mur. Que l’on veuille ou pas le héros de la nation se nomme le général Gaid Salah qu’il ait fait allégeance au clan Bouteflika ou pas, qu’il ait eu des supposés dossiers de Fassad ici et la ou pas, il a pris les responsabilités qui étaient les siennes.

Dans les grandes manœuvres qui consistent a élaborer des stratégies, il a été le plus fort et avait-il compris sans doute après les réunions secrètes soit disant, que la meilleure défense était l’attaque : on n’apprend pas au militaire ce que le singe sait faire naturellement.

Un grand jour pour l’algerie étouffée depuis 1962 par une chape de plomb, le peuple algérien civilisé est allé chercher lui-même son trophée tout en espérant la plus grande fermeté envers les complotistes fomentateurs, ceux qui ont réduit l’algerie à néant dopés par l’ambition et l’avidité.

Monsieur le général Gaid Salah en défiant cette puissance colossale, aura fait un grand pas pour la seconde indépendance de l’algerie, les pages de livres d’histoire ne pourront être sans son nom. Reste plus qu’à restituer l’algerie aux algériens et s’appuyer sur les fondements d’une vraie démocratie.
L’Algérie de demain sera une puissance régionale et une composante très influente sous peu. L’indépendance de la justice le renouvellement du parc magistrat et une ouverture économique limpide. Une décennie sous ces critères et l’algerie comptera, elle comptera plus que ces pays donneurs d’ordre actuels.

Rafik . D

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page