Discours de Gaid Salah: L’ordre en marche !

L’armée tient à la constitution et le fait savoir, en soulignant l’obligation pour tous de veiller au respect de ses dispositions . Elle maintient son principe lié à la gestion de la transition avec Bensalah , Bedoui et le reste .

Ce sont là,  en résumé quelques lectures qui se dégagent du discours très attendu de Gaid Salah en ce mardi . Discours attendu au lendemain d’une série de lourds événements qui ont marqué l’actualité . Arrestations spectaculaires des Kouninef et surtout celle de Issad Rebrab ainsi que le boycott de la conférence de Bensalah et le fiasco de cette rencontre .

Le chef d’État major etait attendu surtout sur ces questions qui préoccupent le pays . Dans son discours où la généralité a fait ressortir encore une fois l’existence de complots indéfinis néanmoins désamorcés , le Général défend l’option de la poursuite du processus de transition en cours et prend position en faveur des initiatives de Bensalah .

Il invite les Algériens à marquer du respect aux membres de l’exécutif quand ils sortent sur le terrain et juge qu’ en conséquence il serait malvenu d’entraver le travail des ministres . Gaid Salah prend la défense du gouvernement Bedoui et sur la lancée il rappelle que sur sa propre initiative les magistrats se sont investis dans leur mission qui porte sur l’ouverture des enquêtes et des poursuites dans le cadre de la lutte contre la corruption et la dilapidation de l’argent public .

Sans détour  Gaid Salah fait siennes ces actions et se félicite même de l’accélération des procédures .

Il souligne que celles ci sont menées par des cadres intègres dont il n’est pas opportun de remettre en doute leur dévouement et leur sens du devoir .

Tranchant sans équivoques il avertit ceux qui oseraient s’aventurer à opposer une quelconque vision contraire à celle engagée par l’institution militaire dont il rappelle le sens orienté en faveur de la volonté populaire.

En plus clair , le haut commandement de L’armée entend accompagner toute la transition sous la forme actuelle et considère que le peuple a déjà souscrit à la démarche .

Karim A

 

 

 

 

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page