Des élus de l’APC d’Ouled Rached ( Bouira ) dénoncent: Le maire est il allergique à l’hymne national ?

Parfois, certains présidents d’assemblées communales ou de wilayas n’arrivent pas à distinguer entre leur fonction de commis de l’Etat et la casquette de partisan laissant se mêler des convictions personnelles malvenues. Ils piétinent les lois qui sont censées être respectées par eux en premier lieu. Des passes droits, du népotisme à la corruption sont dénoncés par de simples citoyens et souvent ces responsables se retrouvent devant la justice.

Une première a été dénoncée par les élus du RND siégeant à l’assemblée populaire communale d’Ouled Rached Wilaya de Bouira dans une lettre adressée au wali de la wilaya. Selon les termes de cette lettre dont ABN détient une copie, le maire a refusé de se soumettre au décret exécutif 105-13 du coup 17 mars 2013 portant règlement intérieur-type de l’assemblée populaire communale notamment l’article 11 qui stipule que l’ouverture de la 1ère session de l’année et la clôture de la dernière session de la même année se font par l’hymne national. Lors de l’ouverture de la première session de l’année 2019 qui a eu lieu le 21 février au siège de la commune, le maire n’a pas respecté ce décret malgré l’insistance des élus RND lors de la dernière session de l’année 2018. Ces élus ont quitté les travaux de la session en guise de protestation.

Abdellah DEBBACHE

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page