Covid19: Tebboune a-t-il convaincu ?

En tous les cas , le temps de ce discours, Tebboune aura montré qu’ il détenait le moindre détail sur toutes les informations circulant autour du comportement des algériens face au Covid 19.

Qu’ en est-t-il du plan déployé par les pouvoirs publics pour contrer la propagation de la pandémie ?

Les statistiques officielles sont elles authentiques, tel que le laissent entendre les spéculations ?

L’Algérie est elle prête pour s’en sortir avec le minimum de pertes ?

Y-a-t-il péril en la demeure devant cette vulnérabilité que certains présentent comme évidente ?

Non. Le premier dirigeant du pays ne semble ni affolé ni sous l’emprise d’une quelconque inquiétude.  Il dégage du moins une certaine assurance qu’ il doit sûrement puiser de  » l’étendue des moyens mis en oeuvre afin de contenir la crise  » .

L’on ne peut pas éviter de faire le comparatif avec la mine défaite et le visage totalement triste de ces présidents de pays européens à l’occasion de discours déployés autour du covid 19.

De Macron à Merkel, des pays réputés champions en système de santé, on aura vu la détresse et la panique dans leurs propos et surtout l’aveu d’impuissance.

Abdelmadjid Tebboune tient-il son réalisme du fait de l’anticipation qu’ il a évoquée ou bien de la disponibilité de l’expertise chinoise qui s’apprête à intervenir de concert avec  » nos éminents spécialistes  » ?

Contrairement au premier ministre Abdelmadjid Djerrad qui a risqué un déplacement à Blida , l’épicentre du covid 19 où on l’a vu hyper protégé , portant une tenue digne des cosmonautes, Tebboune est apparu sans masque , ni gants, à l’instar de ses invités, ces journalistes  » choisis  » .

Pour rappel, l’équipement de protection de Abdelaziz Djerrad a enflammé la toile en ce sens où les personnels hospitaliers exposés aux risques de contamination ne peuvent prétendre à un tel  » privilège  » .

A-t-on menti aux algériens sur le nombre de contaminations et de décès ?

La réponse de Tebboune est un non catégorique et  » nul ne peut se permettre de mentir en ces temps sensibles . Cette crise est un terrain favorable à la spéculation et aux attaques montées contre L’Algérie  »

Et il ajoute  » nous avons d’éminents professeurs dans notre comité scientifique chargé de suivre le Covid 19. Vous pensez que ces gens vont jouer leur honneur et réputation pour mentir? »

ABN

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page