Bouira : Ils etaient encore plus nombreux!

Un vendredi pour le départ des 4 B.

À quelque chose malheur est bon. Le blocage des accès vers la capitale, a contraint la majorité des manifestants de la wilaya à manifester au chef lieu.

C’est une véritable marrée humaine qui s’est déferlée vendredi, 12 avril sur la ville de Bouira.Ils étaient plus de 800.000 manifestants venus des quatre coins de la wilaya pour exprimer leur détermination à continuer le combat jusqu’au départ de toutes les figures du système et leur refus pour Abdelakder Bensalah d’être aux commandes de la phase de transition et Bedoui pour l’organisation des élections présidentielles.

Les manifestants voient en ces figures le maintien du système qui a mené le pays vers la dérive. A 13h, la ville s’est montrée trop exigue pour contenir cette marée humaine composée de tous les âges , toutes catégories professionnelles et classes sociales. Des femmes âgées accompagnées de leurs enfants et petits enfants sorties pour exiger un avenir meilleur à la nouvelle génération. Durant la marche, qui a sillonné les différentes artères de la ville, les marcheurs ont brandi des banderoles dans lesquelles ont pouvait lire Bensalah dégage, système dégage, depuis 1830 toujours sous le colonialisme, la classe prolétaire toujours le même combat.

Les marcheurs ont scandé des slogans hostiles au pouvoir en place en promettant de continuer leur combat jusqu’à la satisfaction totale des revendications populaires et l’application de l’article 7 de la constitution qui stipule que le peuple est le seul pouvoir. Durant plus de trois heures, malgré les averses de pluie, les marcheurs ont défié et le pouvoir et les conditions météorologiques
.
Abdellah DEBBACHE.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page