Au lendemain du retour du chef de l’Etat : la vie politique s’anime

Six chefs de partis politiques ont été reçus par le président de la République Abdelmadjid Tebboune, au siège de la présidence, en l’espace de vingt quatre heures, au lendemain de son retour au pays.

Faits probants : Y compris les partis dits de l’opposition, ont répondu « présent ».

Côté présidence, rien d’officiel n’a encore filtré quant à ces rencontres, mais fort à parier que le président de la République, tient à « associer » la classe politique notamment dans l’application de sa feuille de route dont la mise en œuvre avait été retardée par une conjoncture sanitaire défavorable due au coronavirus, mais et aussi à l’hospitalisation du chef de l’Etat en Allemagne.

Sur le bureau du président Tebboune en effet, les dossiers s’accumulent.

Or la loi de Finances 2021, qu’il avait signée en janvier dernier, les textes d’application de la nouvelle Constitution adoptée par voie référendaire en novembre dernier, sont toujours dans l’attente d’une promulgation.

Il est également question du projet de loi électorale dont la mouture avait été distribuée aux partis politiques pour enrichissement.
Ce n’est pas tout. Le président de la République qui ne veut pas faire « cavalier » seul a notamment évoqué avec les chefs des partis qu’il avait reçus, la volonté d’organiser les élections législatives anticipées.

Autrement dit : la dissolution pure et simple des deux chambres du Parlement. A ce propos, Sofiane Djilali a affirmé dans une déclaration à la presse que « les élections législatives auront lieu, au plus tard, en juin 2021 ».
Abdelaziz Belaïd, a quant à lui, avancé la date du 18 février en cours pour « la dissolution » de l’APN.

Autre point abordé par les chefs de partis reçus par le président Tebboune : un remaniement du Gouvernement, dont certains des ministres, «n’ont pas été à la hauteur ».
« Le président Tebboune n’était pas satisfait du rendement d’une partie de l’actuel gouvernement», a relevé à ce propos Abdelaziz Belaïd notant que « les objectifs tracés ne seront jamais réalisés avec le Gouvernement actuel».

Attendons pour voir…

Y.O

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer