Abdelmadjid Tebboune ignore Macron et oublie les détenus du hirak.

Première sortie de Abdelmadjid Tebboune en qualité de président de la république et première fausse note de la part des journalistes qui omettent la question qui fâche, celle se rapportant aux détenus du Hirak.

Ce vendredi , le 43 ème pour le mouvement populaire, et le premier jour d’un nouveau destin pour Tebboune, les algériens,massivement,  sont encore une fois descendus dans la rue , avec au menu principal, le rejet des élections d’hier et leurs résultats d’aujourd’hui.

Les manifestants ne reconnaissent ni  » le nouveau président et encore moins les élections qui l’ont produit  » et cela Tebboune le sait mais la question clé qui devait être au centre de la conférence qu’ il a donnée ce vendredi en fin de journée a été franchement eludée.

Quelle sera l’attitude du nouveau président avec les revendications du hirak, notamment la libération des détenus d’opinion et des jeunes manifestants ?

Autre question  évitée celle liée à la lecture que fait le nouveau président de l’inédit taux d’abstention qui a marqué le record dans l’élection qui l’a vu arriver ainsi que leur boycott total  par la  kabylie .

 

Il semblait à l’aise dans son nouveau costume et présentait cette assurance qui témoigne de la ruse d’un homme qui se veut rassembleur, mais qui tranche néanmoins sur les questions relatives à la lutte contre la corruption ou la refondation des relations internationales où  » l’Algérie devra reprendre sa place de leader . Et aucune nation dans ce monde ne pourrait se prévaloir d’une quelconque influence sur l’Algérie  » .

 

Allusion directe à la France et à certains pays arabes donnés comme  » faiseurs de rois en Algérie  » .

Tebboune ne répondra pas à Macron . Ce dernier ayant déclaré  » prendre note de l’élection de Tebboune  » mais sans plus .

De grandes lignes esquissées d’un programme en faveur des jeunes promis à de hauts postes de responsabilité ainsi qu’ au profit des couches défavorisées, l’intervention du nouveau président dans cette sortie n’a point apporté de grandes annonces . Notamment en direction du hirak si ce n’est cet impératif de dialogue, souligné  par Tebboune .

Ce dernier s’est également engagé à  » renforcer et garantir la liberté des médias  » en indiquant demeurer contre  » ceux qui pratiquent la diffamation et les atteintes à l’honneur de braves citoyens  » .

ABN

 

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page