Abdelaziz Belkhadem: Retour ou Erreur de casting?

Abdelaziz Belkhadem n’est pas fini. Politiquement . Et ce ,contrairement à ce que tout le monde s’accordait à penser, tant l’homme porte en lui, l’image d’un système douloureux que le hirak  » beni » a cru démanteler.

Pour avoir été longtemps proche de Bouteflika , Belkhadem ancien patron du FLN, ex chef du gouvernement, ex président du parlement, chef de la diplomatie, ministre conseiller représentant le chef de l’Etat (Bouteflika) il affiche un riche parcours d’homme clé d’un système ayant été à l’origine du gros mensonge et surtout de la faillite morale et quasi-économique du pays.

S’il est vrai que le nom de Belkhadem n’a jamais été associé à un quelconque scandale ou dans les affaires de corruption , son intégrité sur ce chapitre est restée intacte, mais il ne peut en revanche être soustrait de la caution qu’il a apportée au régime de l’époque.

Aujourd’hui , son nom est réapparu à la faveur de l’audience que lui accordée le président de la république dans le cadre des consultations politiques.

Et le chef de l’Etat a tous les droits en la matiere, recevoir toute personnalité fût elle celle qui compte parmi les plus controversées.

Y-a-t-il pour autant un intérêt , voire un dividende quelconque à tirer de l’expérience de Belkhadem ?

Était il politiquement recommandé pour Tebboune de recevoir une ancienne figure d’un système que l’on voulait banni à jamais, Belkhadem étant malgré lui, une pièce maitresse de cette Algérie dont on cherche à se détacher?

Sur la toile, les internautes s’interrogent et s’affichent surpris quant à cette erreur de casting à la veille d’un référendum que l’on voudrait présenter sous une démarche de séduction et que l’on compromet en même temps par des faux pas susceptibles ‘d’être des facteurs de dissuasion .

La symbolique de cette rencontre pourrait s’avérer comme un cinglant démenti à toute volonté de réelle rupture.

K.A

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page