À Biskra, le wali ose les défis de la proximité…

Il existe non pas une seule qualité,mais plusieurs pour devenir un meneur d’hommes.

Certains se distinguent par leur éloquence, et leur capacité à entraîner par leur force de conviction.

Mais il y en aussi qui se caractérisent par une exemplarité qui marque les esprits:

Les règles, c’est lui qui les fixe. Une autorité naturelle qu’il cultive aussi en gardant ses distances.

Il n’avance jamais sans s’être ultra documenté et accumule chiffres, faits, avis, qu’il décortique avant de prendre position et d’afficher une vision avec ses collaborateurs et cadres locaux.

 

Il incarne un état d’esprit, celui des défis permanents. Sa force est d’avoir conscience de cette même  force qui lui permet d’être sûr de pouvoir offrir ses services de commis de l’Etat.

Par l’humour, et la simplicité : il montre qu’il est aussi charismatique dans la vie que dans son rôle de responsable. M. Abdallah Abounouar Wali de la wilaya de Biskra sait se faire entendre.

Sa technique ? la proximité.

C’est cette technique qui nous a permis de déceler toutes ces qualités. En effet, depuis son installation à la tête de la wilaya de Biskra il a prôné la proximité avec la société civile. Il ne cesse de discuter avec les associations de quartiers, les notables et les journalistes.

 

Cette démarche originale commence à donner ses fruits et va certainement arriver à un plus grand résultat à moyen terme :

Dans le domaine du développement de l’agriculture saharienne, les cultures maraîchères,  autant de segments qui ont fait de la wilaya de Biskra la première en produits extra-primeur.

 

 

La Superficie Agricole est un peu plus de 2% de la surface agricole utile de l’Algérie.

Biskra et sa région fournissent avec cette infime portion de terre agricole utile, 40 % de la production maraichère agricole nationale.

En plus de sa nouvelle vocation, la wilaya de Biskra semble revenir aussi à une culture agricole oubliée en l’occurrence, la céréaliculture.

Biskra a été connue depuis l’époque des romains comme grenier de leur empire en Céréales.

La capacité de cette wilaya  dans ce domaine a été prouvée lors d’un défi lancé par le ministère de l’Agriculture et du Développement aux céréaliculteurs en créant le Club 50, composant les producteurs qui réalisent plus de 50 qx/ha.

Biskra a réalisé 84 qx/h en se classant premier lauréat de ce défi.

La démarche de ce meneur d’homme va inciter à fournir un avantage d’efforts pour ramener à la hausse la superficie utile agricole de la wilaya qui pourrait contribuer grandement à diminuer la facture des importations.

 

Dans le domaine des richesses naturelles en matériaux utiles : argile, sel, gypse, gravier et sable, cette démarche peut encore susciter l’intérêt des investisseurs dans les domaines de l’industrie minière, les matériaux de construction, surtout que les infrastructures de base sont contenues dans un réseau routier assez bien maillé.

Les réseaux ferroviaire et aéroportuaire assurent le liaison directe entre cette wilaya et les différentes régions de pays, voire l’extérieur.

Cela pourrait également aider notre pays à s’auto-suffire et même exporter ces produits.

En matière de développement local, et afin de prendre en charge l’importante demande de logements dûe à une forte croissance démographique et les mouvements d’exode rural, cela s’est soldé par une croissance urbaine relativement anarchique.

 

A cela s’ajoute la prolifération des quartiers informels en périphérie, la dégradation du cadre bâti, le délaissement des espaces verts et le non-respect du code de l’urbanisme laissent perplexe et rendent permanente la notion de villes-chantiers toutes les grandes agglomérations notamment la ville de Biskra chef-lieu

Avec cette démarche, et en étalant toutes ces qualités de meneur d’hommes, les jeunes commencent à prendre des initiatives, les notables de la région contribuent avec leurs avis constructifs, l’ensemble des cadres de la wilaya sont largement impliqués et les journalistes locaux adhèrent amplement.

 

La wilaya de Biskra semble avoir trouvé  auprès du wali , Abdallah Abounouar cette main qui manquait et cette écoute permanente..

La position géographique fait de la wilaya de Biskra un point de jonction entre le nord et le sud et un carrefour d’échanges économiques, culturel et social.

Son potentiel est tel qu’elle peut devenir avec un ensemble sciemment mobilisé en un pôle économique national par excellence.

A bon entendeur…

Docteur Rafik Alloui

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page