11 eme Vendredi : le peuple rejette les elections du 4 juillet

Dernier vendredi avant ramadhan.  Mais assurément pas le dernier de la mobilisation populaire qui s’est encore une fois manifestée en ce 3 Mai . Jusqu’à ce que démocratie s’en suive !

Alger est ville interdite.  Impressionnants barrages de gendarmerie sur tous les accès qui mènent à la capitale . Depuis hier soir le dispositif de fermeture d’Alger a été mis en place pour filtrer les accès de la capitale .

Pour autant, Les algerois ont montré le nombre et emprunté les mêmes chemins pour gagner les places symboliques de cette révolte au coeur de la ville .

Place la Grande poste, et celle du 1er Mai , des carrés se forment , des prises de parole et des débats publics sont improvisés entre les algériens pour réitérer les mêmes messages depuis plusieurs semaines.

Les slogans brandis répondent à Gaid Salah . Pas de dialogue avec Bensalah et Bedoui . Non aux présidentielles du 4 juillet !

Le chef d’etat major a eu sa part dans cette révolte . Il est soupçonné de ruser . La rue lui demande d’aller vers l’essentiel et d’arrêter le spectacle des arrestations dans le cadre de la lutte contre la corruption .

Il faut signaler que les autres wilayas ont également été au rendez vous de ce 11 ème vendredi . Et toujours avec les mêmes  mots d’ordre .

ABN

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page