Un autre vendredi pour la démocratie : Les Algériens maintiennent le cap

Le peuple Algérien confirme et lutte encore sans relâche , tenant jalousement à ses objectifs de départ , à savoir l’instauration d’un véritable Etat de droit et l’édification d’une démocratie au sens plein.

Un vendredi pas comme les autres . Un 17 ème vendredi en ce 14 juin qui intervient au lendemain d’une spectaculaire série d’incarcérations de puissantes personnalités politiques au cours d’une même journée.

Rien n’y fit , la diversion ratant sa cible , l’offrande judiciaire qui envoie Ouyahia , Sellal et compagnie à la prison d’El Harrach ne change en rien la détermination des manifestants toujours accrochés à leurs revendications.

Dans toutes les grandes villes du pays , les appels au maintien du cap initial sont réitérés en faveur des vraies solutions que les slogans résument clairement : Démocratie, justice indépendante, refus des élections sous la conduite de l’actuel régime .

Le déploiement de l’action judiciaire qui s’est offert les grands noms du paysage politique national et qui est appelé à se poursuivre est loin d’avoir apporté les réponses attendues par le mouvement populaire, même si ce dernier a manifesté son adhésion à la démarche.

Il est néanmoins concentré sur l’essentiel et le fait savoir avec promesse d’aller jusqu’ au bout.

Ce vendredi  les manifestants ont dénoncé toutes les manoeuvres censées infiltrer le mouvement ou le diviser . Ils ont franchement souligné l’esprit fraternel qui consolide toutes les régions du pays dans toutes leurs composantes .

Un éveil extraordinaire dénotant de cette maturité qui règne et qui laisse entrevoir un mouvement réellement résolu à se maintenir dans la durée . Du moins jusqu’à satisfaction de ses revendications .

ABN

Lire aussi