Tebboune veut contrôler les importations: Retour au système des quotas?

Un ministère délégué au commerce extérieur, cela décline déjà la nature des verrous que compte introduire le président de la république  sur ce segment d’activité dont les flux à l’importation touchent plus de 40 milliards de dollars par an.

Tebboune l’a toujours montré . Il s’est bien montré hostile à l’encouragement des importations et son passage éphémère au département du  commerce sous Bouteflika a été surtout marqué par l’introduction des mesures restrictives qui ont semé la panique aussi bien chez les importateurs qu’auprès de leurs partenaires étrangers.

Cette année encore à l’inauguration de la foire de la production nationale, il avait souligné que le recours à l’importation devrait être dicté exclusivement par la nécessité en  mentionnant que la production nationale doit être impérativement protégée.

Retour aux contingentements sur cette filière par instauration de licences d’importations et établissement de listes de produits prohibés ?

Probablement, le président de la république tentera de déployer le système des quotas à l’import et une philosophie restrictive afin de limiter les flux devises sortants et ce dans un contexte qui dicte la rationalisation urgente des dépenses.

Les réserves de change du pays n’étant plus dans une perspective sécurisée, l’alternative  aux importations est loin d’être trouvée.

Ce ministère sera également appelé à oeuvrer dans le sens de l’accompagnement réel des exportations hors hydrocarbures lesquelles n’arrivent toujours pas à dépasser le cap du milliard de dollars .

ABN

 

 

 

 

Lire aussi