Sales temps pour le RCD: Son président , convoqué par les gendarmes.

Très actif en matière d’opposition après avoir donné un autre souffle autrement plus populaire au RCD, parti qu’ il préside, Mohcen Belabess annonce ce jeudi sur les ondes de Radio M qu’ il fait l’objet d’une convocation de la part de la gendarmerie nationale.

Commentant la convocation il dira que ” les intimidations et pressions sous toutes leurs formes ne datent pas d’aujourd’hui.  Et ce n’est pas en 2020 qu’ elles ont commencé “.

Sauf que, quelques heures plus tard, la télévision publique indique dans un communiqué que le patron du RCD est convoqué par la gendarmerie ” pour des motifs qui n’ont rien à voir avec ses activités politiques “.

Il s’agit , selon la même source d’une affaire liée au décès d’un ressortissant marocain dans la maison, vraisemblablement en construction de Mohcen Belabess.

Le dit ouvrier ne serait pas détenteur d’un permis de travail, toujours selon ce que rapporte la télévision nationale, reprise par d’autres chaînes privées.

Il est utile de rappeler qu’ il y a à peine 2 jours, le RCD a été rigoureusement interpellé par le ministère de l’intérieur .

Ce dernier , dans une correspondance signée par le secrétaire général du département de l’intérieur a adressé une sévère mise en garde contre le parti de Belabess . Le retrait d’agrément au parti a même été brandi par l’avertissement si le RCD persistait dans sa politique d’opposition que le dit ministère considère comme atteinte à l’ordre public notamment en ces temps de crise sanitaire .

Une foule de griefs ont été énumérés contre le RCD lequel dans un passé récent a même fait l’objet d’accusations de…trafic de stupéfiants à un moment où il a été également interpellé par les services des domaines le sommant d’honorer ses engagements de loyers sous peine d’expulsion de son siège.

 

Mohcen Belabess s’est distingué notamment par son assiduité dans les marches populaires et ses prises de position tranchantes sur la vie politique du pays .

ABN

 

Lire aussi