Petit tour ” apolitique ” à l’authentique Tlemcen…

Elle a était bercée sur les paroles de « HANINAA et SIDI BOUMEDIENNE… » elle s’est fait forger par la merveille de « LALLA MALIKA HMAYET EL MALIK … » .

 

Notre guide cette fois est une petite enfant qui rêvait d’appartenir à une grande ville ancestrale, Une perle ; identique à TLEMCEN la perle du Maghreb .

D’après les historiens, Tlemcen doit son nom au terme berbère “TILMES”, très belle ville algérienne située au nord-ouest de l’Algérie à 520 km d’Alger, avec une superficie de 9100 km2.

Grace à sa beauté, sa civilisation et son histoire, elle a été désignée comme capitale de la culture islamique pour l’année 2011.

Elle représente une très belle variété de paysages et l’histoire des différentes civilisations qui ont traversé cette ville féerique, ont fait d’elle un pôle d’attraction.

la ville mêle influences berbère, arabe, hispano-mauresque, ottomane et occidentales par sa culture, sa richesse archéologique et ses monuments, son ouverture méditerranéenne, son statut de capitale du Maghreb , son minaret de Mansourah, la mosquée de Sidi Boumediene qui reflètent toute la philosophie d’un peuple capable de s’ouvrir totalement au modernisme tout en gardant un profond respect de ses coutumes ancestrales et ses racines.

La cité ne se laisse pas découvrir aussi facilement qu’il peut paraître pour la première fois, pour une meilleure approche, il ne faut pas hésiter à s’écarter tout d’abord quelque peu de Tlemcen : c’est de la « Kouba de Lalla Setti » sur les hauteurs que l’on découvre le mieux la ville Tlemcen ;

Ce Plateau de Lalla Setti surplombant la ville avec sa magnifique forêt récréative fréquentée par de nombreuses familles à la recherche de fraîcheur et de repos et son parc d’attraction.

Il ne faut pas non plus manquer de visiter « les Gorges d’El Ourit » et le magnifique pont, « les Grottes pittoresques de Béni-Add (Ain Fezza) et Honaine avec son ancien port et sa charmante plage Tafsout.

Encore, les anciens quartiers de Médina pour faire du shopping et découvrir le talent des artisans qui restent les dépositaires de la culture de jadis (tapisserie, broderie, travail du cuir, sculpture sur bois, dinanderie, bijoux et couture traditionnelle…)

Ne pas négliger la gastronomie de Tlemcen ; même si ce n’est pas la gastronomie la plus célèbre du monde, la gastronomie Tlemcenienne en vaut réellement le détour..

N’hésitez pas à goûter au « Mhammar Bel Berkouk » ou « kahk tlemcem ».

Il y a encore tant de plats à découvrir, de sites à visiter ; la déception ne fait pas partie de cette aventure qui a fait de cette Petite une Grande…

Nadi. K

Lire aussi