Pas de contrôle sur les comptes devises: le ministre des finances recadre la banque d’Algérie

Non les citoyens algériens ne seront en aucun cas tenus de justifier l’origine de leurs avoirs en devises destinés à alimenter leurs comptes bancaires.

Seuls les étrangers et les non résidents qui procèdent à des versements en devises d’un montant égal ou supérieur à 1000 euros seront dans l’obligation d’en justifier l’origine et de présenter le document douanier qui atteste de l’importation de ces fonds et ce comme prealable à ouverture ou alimentation d’un compte devises.

C’est Mohamed Loukal ministre des finances qui vient de lever cette équivoque devant les parlementaires à l’occasion des débats sur la loi de finances 2020.

Il rappellera que la note à l’interprétation ambiguë émanant  de la banque d’Algérie ne concerne que les étrangers et à ce titre, les banques commerciales devraient revoir leur attitude et rectifier le tir .

Sur la lancée, le ministre rappelle qu’ il avait entrepris lui même du temps où il était gouverneur de la banque d’Algérie, à encourager les algériens à déposer leur argent auprès des banques.

Sans aucune contrainte liée à une quelconque obligation de justifier l’origine des fonds et ce afin de capter l’épargne des ménages et renflouer les ressources bancaires .

Ce qui a permis d’ailleurs  selon Loukal d’engranger plus de 500 millions de dollars .

ABN

Lire aussi