Ouyahia éliminé par. ..la rumeur made in FLN version Ould Abbes: Deux têtes et… une casquette !

Malmené depuis pratiquement sa nomination comme premier ministre , Ouyahia qui a- comme  d usage- accepté d assumer seul et contre tous les tâches les plus impopulaires est donné finalement comme partant. Ce ne serait qu une question de timing immédiat. Le gouvernement actuel serait lui profondément revu .

C est le menu résistant de cette solide rumeur dont beaucoup pensent qu elle serait l oeuvre réfléchie du parti de Djamel Ould Abbes .

Le FLN aurait actionné ses réseaux médiatiques et son armée propagandiste à l effet de parvenir à déstabiliser le patron du RND et néanmoins premier ministre .

En réalité le forcing du FLN pour gagner une place en haut de la pyramide gouvernementale n a jamais connu de répit.  Et ce depuis la sortie scandaleuse de l enfant chéri du vieux parti , Abdelmadjid Teboune. S il le clamait haut et fort à un certain moment , en déclarant ouvertement que ” l État c est nous ” en désignant le FLN, Ould Abbes a depuis changé sa stratégie d attaque en observant une certaine discipline de faux  respect à l endroit de Ahmed Ouyahia.

Faux respect politique ! Il adopte donc un forcing silencieux pour laisser entendre que l heure est au changement de gouvernement afin de mieux servir le président de la République à l approche de l échéance tant attendue. Le vieux parti a plus d un tour dans son sac. Déstabiliser ce gouvernement en mettant en avant les vents de colère qui soufflent dans les différents secteurs tels la santé et l éducation pour accréditer l incompétence d’Ahmed Ouyahia à ouvrir les voies du dialogue.

Djamel Ould Abbes n avait il pas récemment déclaré haut et fort que c est le ” génie et la sagesse de Bouteflika ” qui ont mis fin à la grève des enseignants ” en intervenant fermement face à l échec du gouvernement”? Le message se devait d être clair. Il ajoutera comme pour signifier que l équipe d Ouyahia a atteint ses limites ” c est le président et seul lui est à même de résoudre tout conflit”. Donc aucun bénéfice ne sera accordé à Ouyahia dont on sait qu il n était arrivé à la tête du gouvernement que pour répondre à l urgence de l heure . Pour preuve il n eut point le temps ou la latitude de constituer son équipe.

 Est il donc plausible d’entrevoir en ce moment un éventuel remaniement ministériel qui incluerait Ouyahia sans pour autant porter un  préjudice aggravant l image peu reluisante du pays? Pourquoi faut il croire que Tayeb louh serait le digne  remplaçant et en vertu de quelle stratégie ? Il est vrai que certaines sources proches de la chefferie avaient soutenu que le patron du RND a été pendant un moment sérieusement agacé par les jeux malsains qui se tramaient autour de lui. Il aurait même laissé entendre qu il souhaiterait jeter l éponge.

L’épreuve de la planche à billets et sa controverse qui s en est suivie l a beaucoup épuisé, laisse t on entendre dans son entourage. Mais , l’ homme connu pour sa ténacité et affichant sa fidélité au président s est toujours assumé face à des tâches qu il aurait été difficile pour un autre d inscrire à son compte . Surtout si des prétentions présidentielles devaient un  jour s annoncer. Car pour l’instant, sauf miracle politique , Ahmed Ouyahia n est pas encore ou pas du tout présidentiable.  En raison de ses décisions tant décriées . Et en raison également de son entêtement politique qui frôle l’auto exclusion de toute ambition de premier rang.

 

Karim.A

Lire aussi