L’ordre et le confinement : Faut-il attendre le président?

De l’opportunité de convoquer un psychiatre en chef pour examiner certains esprits frondeurs.

Frondeurs contre la vie, ou la mort , c’est selon.

Ils attendent un décret, une décision du président de la république pour les protéger contre l’évidence d’un danger !

Mieux que cela, sur les réseaux sociaux, on les voit et on les entend réclamant des mesures à même de les confiner et de les maintenir hors danger .

Ils sont demandeurs.  Ils veulent être obligés.  Ces gens là seraient ils donc frappés d’incapacité quand il s’agit de prendre des initiatives de survie ?

Ce sont pourtant des ” analystes ” avisés dès qu’ il s’agit de s’engouffrer dans la critique politique .

Pourquoi attendre que Tebboune annonce l’obligation de se prémunir contre le corona virus?

Son  récent discours sur la situation sanitaire a été vivement critiqué parce qu’ il n’a pas suivi le même mode d’alarme de son homologue français qui avait évoqué un ” Etat de guerre” .

La détresse dans laquelle est plongée la France, ce pays de la  haute prouesse médicale aurait dû suffire pour inciter les nôtres à observer ces règles de prévention qu’ ils donnent l’impression de connaître mais qu’ ils veulent voir émaner du président de la république lui même .

Sous la forme d’un ordre .

Confinez vous, sans demander l’accord ou l’instruction des autorités.  Cela aussi fait partie de votre lot de libertés individuelles .

ABN

Lire aussi