Liberté et responsabilité des médias : Amar Belhimer ouvre le chantier

Fort d’un long parcours qui en a fait  une référence au sein de la corporation journalistique, le nouveau ministre de la communication Amar Belhimer promet déjà une ” réforme globale ” du secteur et souligne la nécessité de parvenir à libérer la presse de tous les monopoles ou autres entraves .

En effectuant ce samedi une première sortie aux deux maisons de la presse de la capitale, Belhimer a retrouvé une ambiance qu’ il connaît bien et a donc tenu un discours rassurant où les mots ” indépendance, liberté et responsabilité ” ont été soigneusement soulignés afin de produire une presse susceptible de répondre aux attentes de l’heure .

Des promesses , des engagements et surtout une feuille de route déclinée en faveur des journalistes et assortie de l’engagement ferme du président de la république en matière de garanties réelles pour la liberté des médias.

Une liberté que le ministre veut associer à la responsabilité pour tenir le professionnalisme loin de la diffamation et des atteintes à la vie privée.

Belhimer rappelle la nécessité de réadapter certains textes de lois en matière d’information afin de les adapter aux nouvelles technologies et les médias en ligne.

Va-t-on libérer la presse de la contrainte publicitaire et revoir le fonctionnement de l’agence publique en charge de la répartition de la publicité ( l’ANEP ) ?

Belhimer pourrait-il réellement offrir ces garanties aux journalistes en facilitant l’accès aux sources d’informations officielles ?

En tous cas , le contexte dans lequel intervient la désignation de cet ancien enfant du secteur favorise ces espoirs d’autant que Belhimer a vite fait de s’entourer de conseillers puisés dans le milieu professionnel et reconnus pour leur probité.

Attendons la suite…

ABN

Lire aussi