Les partis de l’ancienne alliance décapités : le FLN seul survivant !

Les partis de l’ancienne alliance pro Bouteflika totalement décapités .

Seul rescapé et néanmoins gagnant politique, en passe de profiter pleinement du désastre judiciaire qui touche le RND et le MPA avec l’incarcération de leurs chefs respectifs , le FLN de Mohamed Djemai s’affiche comme seul en piste.

Amar Ghoul,  le tonitruant patron du parti islamiste TAJ ne tardera pas à connaître le même sort que les Ouyahia et Benyounes , étant donné qu’ une procédure est engagée à son encontre pour lui retirer la couverture immunitaire .

Force est de remarquer le retour en force du FLN par un concours de circonstances ou par stratégie reflechie dans les labos obscurs de la république.

Le vieux parti qui compte parmi les plus honnis du pays adopte par le biais de son nouveau chef , Mohamed Djemai un discours qui vise  à  le rapprocher de la population et à redorer son blason.

Quitte à sacrifier ses camarades et ses anciens alliés, Il s’installe en victime du système Bouteflika et opte maladroitement en faveur d’un plan de séduction des masses afin de maintenir le cap sur des échéances  qui pourraient constituer l’essentiel de son programme d’attaque.

Djemai offre son soutien inconditionnel à toutes les démarches et décisions qui emaneraient de l’institution militaire et se déclare disposé à répondre aux appels de cette dernière.

Pour l’instant, le FLN domine la scène même si la tempête n’est pas encore totalement passée puisque les rangs en son sein sont gravement divisés sur l’affaire de destitution du président de l’APN, Mouad Bouchareb .

Celui ci est devenu une cible spéciale de Djemai qui peine néanmoins à mobiliser ses troupes dans cette bataille.

Les discours du patron du FLN laissent entendre que le parti avance sur des terrains acquis avec le fort soutien de certains pouvoirs qu’ il refuse de déclarer.

Wahib A

 

Lire aussi