les constructions illicites adossées à des promoteurs influents et hors la loi: impunité en béton

Des immeubles qui cassent le décor et viennent planter leur hauteur insolente dans des quartiers réputés jadis pour être des havres de paix . Les règles les plus élémentaires de l’urbanisme sont ostensiblement violées par une nouvelle race de promoteurs qui déclarent ouvertement leur impunité et se disent appuyés par des personnalités de haut rang.

Alger est en train de changer de visage . Qui sont ces mystérieux promoteurs aux appuis inédits ? Pire encore , ils parviennent à se faire délivrer des permis de construire aux multiples privilèges puisqu’ils se voient indûment autorisés à prendre de la hauteur et â réaliser le maximum d’étages afin d’optimiser les bénéfices.

Un espace censé produire 8 appartements se voit illégalement exploité pour la réalisation du double, voire le triple.  Cette nouvelle tendance est visible dans nombre de quartiers de l’Algerois à l’instar de Hydra qui est en train de devenir un concentré d immeubles .

Des villas sont rasées pour être vite remplacées par des blocs en hauteur. Il en est ainsi des quartiers résidentiels de Cheraga , notamment le lotissement Benhaddadi qui vient d’être ” envahi ” par un immeuble affichant pas moins de 9 étages.

Les travaux sont en mode accéléré jour et nuit afin de prendre tout le monde de vitesse! Les riverains qui se sont plaints d’une telle ” agression urbanistique ” se sont vus répondre que le promoteur se targue d’avoir de solides liens au niveau des plus hautes autorités de la wilaya d Alger.

Il leur a été signifié tout bonnement que l auteur de ces travaux est un intouchable qui bénéficie d’une solide protection.  Pourtant , dans les quartiers de Cheraga il est pratiquement impossible d’avoir un permis de construire qui autorise un tel niveau de hauteur ( R + 9). Tout autour de cette construction , les riverains qui y ont construit des villas dans les normes se voient livrés au diktat de ce businessman du béton qui a imposé aussi bien son immeuble que son impunité.

Des questions se posent sur le statut de ces promoteurs et les protections réelles ou inventées qui leur ont permis de passer outre les lois de la République . Désormais, chacun y va de sa spéculation pour tenter de justifier cet état de fait qui a tendance à se généraliser.

K.A

Lire aussi