Le scandale etait un “cadeau” : Tebboune ira” jusqu’au bout “

Ce qui devait être un scandale censé le déstabiliser, voire le disqualifier à jamais, est en train peut être de tourner en sa faveur.

Abdelmadjid Tebboune, cible d’accusations lourdes révélées par Ennahar TV suite à l’arrestation de Omar Alilat, l’ex député et homme d’affaires donné comme étant un de ses puissants et surtout encombrants alliés, a- t- il été ,finalement inspiré par ces attaques dont il semble vouloir tirer profit ?

Censé etre accablé, affaibli, le candidat favori par la rumeur qui fonde sa lecture sur la proximité de tebboune avec Gaid Salah , l’ex premier ministre donne l’impression de repartir de plus belle en utilisant ces attaques dont il est la cible , comme un argument, voire une preuve de plus que sa ” politique et sa stratégie dans la lutte contre la corruption  dérangent encore”  , certains cercles.

Il veut donc à tout prix renverser la vapeur et tirer dividende de ce que lui tend Ennahar comme rampe de lancement, quitte à lui faire prendre le risque de l’élimination humiliante et définitive de la course aux présidentielles.

À la faveur de ce dossier , Tebboune en sort comme cible de certains milieux et se complaît bien entendu dans ce rôle de ” victime” pour avoir osé manifester son programme et sa détermination à traquer l’argent sale.

C’est du moins suivant cette logique qu’il compte transformer l’accusation en une matière suffisante qui va confirmer la justesse de sa démarche d’une part et la menace que son programme pourrait constituer aux yeux de ” ces cercles noirs ” .

N’oublions pas que dans cette affaire , C’est une chaîne reconnue impopulaire mais paradoxalement la plus suivie dans le pays qui est à l’origine de ces accusations.

Et ce ne serait guère le fruit d’une quelconque spontanéité journalistique ou une curiosité professionnelle objective qui animerait Ennahar TV, dont il faut dire qu’ en terme de lectures politiques , elle est devenue le baromètre qui livre toutes les tendances de l’heure , et surtout une idée sur les décisions qui se préparent.

Jamais, cette chaîne n’oserait faire cavalier seul pour s’attaquer à un candidat du nom de Tebboune, réputé, protégé de Gaid.

À moins d’un deal, d’une manoeuvre en hauts lieux qui consisterait à malmener Tebboune, l’accabler pour enfin , le laver, le blanchir aux yeux de l’opinion .

Car en l’exposant aux foudres des médias choisis, Tebboune deviendrait  aux yeux de l’opinion un candidat au meme titre que les autres.  Il ne jouirait d’aucun soutien . Ni de celui de l’armée et encore moins de celui de Gaid Salah.

Mieux encore, la manœuvre qui tente de suggérer l’impartialité de l’armée et son equidistance par rapport à tous les candidats redonne du tonus et du crédit aussi bien à l’ex premier ministre qu’ à l’institution militaire.

Tebboune lâché ou juste ” lavé ” pour un meilleur crédit ?

Tous les scénarios sont plausibles.

ABN

 

 

 

 

 

 

 

Lire aussi