Le patron d’alliances Assurances veut sauver le FCE: La prime du risque!

Le FCE, cette organisation patronale qui a connu des moments de gloire et de prestige avant de sombrer dans les tunnels interminables de la suspicion , réussira t il à renaître de ses cendres , encore brûlantes ?

Le défi vient d’être officiellement annoncé par le patron de Alliance Assurances  , monsieur hassan khelifati qui tente l’aventure et se déclare partant pour cette mission de relance du FCE . Il est donc candidat à la présidence de cette organisation patronale prévue pour le 22 juin prochain .

Redonner vie au fce , le dépolitiser et le maintenir loin des pressions extérieures et des implications extra économiques, en instaurant des règles de transparence et une charte d’action afin de fédérer les hommes d’affaires autour des objectifs communs que seul dictera l’impératif de développement économique.

Ainsi ambitionne de travailler Hassan khelifati , candidat au remplacement de Ali Haddad.

Il tient à cette aventure et affiche sa conviction à réhabiliter le FCE et à le préserver des risques de déperdition réelle .

Ce sera une mission délicate.  Osée . Elle devra passer par un travail de mobilisation des troupes qui ne sera aucunement évidente tant les dégâts surgis au lendemain des enquêtes et du climat de suspicion nés à la suite de ces derniers scandales ont définitivement semé  le doute et l’incertitude dans le paysage économique national .

Hassan khelifati sans y être invité, et parfois même contre son gré aura à affronter des situations complexes où le politique sera toujours présent .  Son pari est difficile!

Abdelkrim A

Lire aussi