Le passeport de Ali Haddad : 18000 Algériens seraient dans le même cas!

Passeport pour la prison .

Faut il finalement envoyer en prison 18.000 algériens qui detiendraient deux passeports et qui selon l’estimation de la justice tombent sous le coup du faux et de l’usage du faux ?

Ce chiffre est annoncé par Maître Khaled Bourayou , ce Lundi en plaidant l’innocence de son client , l’homme d’affaires Ali Haddad poursuivi devant le tribunal de Bir Mourad Rais pour détention frauduleuse de 2 passeports et de fausses déclarations portant sur 4500 euros trouvées en sa possession alors qu’ il s’apprêtait à traverser la frontière Algero-tunisienne .

Une peine de 18 mois de prison assortie d’une amende de 100.000 DA a été requise contre lui par le parquet qui devra rendre sa décision le 17 juin prochain .

Haddad qui avait expliqué devant le juge que le second passeport lui avait été établi sur autorisation de l’ancien premier ministre Abdelmalek Sellal , n’était pas seul au procès .

Un cadre du ministère de l’intérieur qui était en charge du département des documents biométriques a lui aussi été interrogé et soumis à la même peine .

Il avait évoqué durant le procès l’accord express du secrétaire général du même ministère l’autorisant à accéder à la demande de Ali Haddad .

Le prévenu dira qu’ une directive du ministère existe à cet effet et prévoit la confection d’un deuxième passeport à titre exceptionnel pour certaines demandes sans recourir forcément à la production d’un nouveau dossier au préalable.

À ce titre , l’avocat Bourayou annonce le nombre d’algeriens qui sont justement détenteurs de deux passeports . Ils seraient pas moins de 18.000 dans cette situation . Est ce suffisant comme argument de plaidoirie ?

Faut il également s’attendre à la convocation de Abdelmalek Sellal et de l’ancien secrétaire général du ministère de l’intérieur puisque leur rôle dans cette affaire a été cité comme déterminant ?

ABN

 

 

Lire aussi