Le Karkadé, une plante à découvrir pour ses bons soins…

Rares sont les plantes médicinales qui sont à la fois magnifiques au jardin, succulentes dans la tasse et grandement efficaces d’un point de vue thérapeutique.

 

Le karkadé, ou Hibiscus sabdariffa, fait partie de ce cercle très fermé.

N’hésitez pas à solliciter ses services au jardin…

Hibiscus sabdariffa ; Présentation :

Hibiscus sabdariffa, plus connue sous le nom de thé rose, oseille de Guinée, thé de l’empire, Bissap ou « karkadé » en arabe, est une plante de la famille des malvacées, au même titre que les cornes grecques, c’est une plante décorative, très facile à cultiver en pleine terre ou dans un pot.

Lorsque les fleurs tombent, elles cèdent la place à un fruit de couleur rouge vif. Celui-ci est utilisé en herboristerie.

Les feuilles du karkadé sont en fait consommées crues en salade ou cuites, comme les épinards. Les fruits rouges, très riches en vitamine C, peuvent agrémenter des salades de fruits. Ils sont également utilisés pour des confitures.

Les fleurs séchées entrent dans la composition du karkadé, une boisson très populaire en Afrique, notamment en Égypte.

Cette boisson rafraîchissante, qui se consomme souvent sucrée accompagnée de feuilles de menthe, de la cannelle ou d’une tranche de citron, est idéale pour lutter contre la chaleur. Le karkadé a l’avantage d’être doté d’un goût agréable et de ne pas contenir de la caféine. Ce qui n’empêche pas sa consommation le soir.

 

Propriétés médicinales de l’hibiscus :

Composée de polyphénols, de vitamine C, d’anthocyane, de flavonols, de lycopène et encore beaucoup d’autres éléments bénéfiques.
Utilisation numéro 1 : on peu l’utiliser pour les problèmes d’hypertension. Et là c’est son effet diurétique qui va être intéressant.
Utilisation numéro 2 : on reste dans le domaine cardiovasculaire. Les études nous ont montré que cet hibiscus nous aide à réguler les taux de cholestérol et de triglycérides qui sont trop élevés.

 

On voit aussi que la plante fait baisser l’accumulation de plaque artérielle, et ça c’est très intéressant. C’est donc une excellente plante pour réduire ou stabiliser l’athérosclérose, et on peut y associer d’autres plantes qui sont elles aussi excellentes dans ce contexte, la feuille d’olivier.

Utilisation numéro 3 : il faut savoir que la plante est non-seulement diurétique, mais elle est désinfectante pour le système urinaire. On va donc l’utiliser pour les problèmes d’infection urinaire, de cystite, là encore il est judicieux de la combiner avec d’autres plantes comme la busserole, la bruyère, le genièvre, etc. c’est une excellente plante pour les infections récurrents .

Autres indications thérapeutiques démontrées
• L’hibiscus permet de soigner les eczémas humides, les allergies, les dermatoses. On l’utilise alors en cataplasme.

• Infections des voies respiratoires ; La tisane d’hibiscus apaise la toux et les maux de gorge et peut également soulager les symptômes des angines et des bronchites.

• Cheveux : En Inde, la fleur d’Hibiscus est utilisée pour se débarrasser des pellicules.

Hibiscus sabdariffa ; Effets secondaires et contre-indications :

L’infusion d’hibiscus est nocive pour le foie si elle est prise en très grandes quantités.
Le plus grand problème est l’effet de l’infusion d’hibiscus chez les femmes enceintes. De fait, l’infusion d’hibiscus est emménagogue, Cet effet peut être potentiellement bénéfique pour les femmes avec des règles irrégulières, mais peut provoquer des naissances prématurées lorsque cette boisson est consommée par les femmes enceintes ; aussi déconseillé de la consommer au moment de l’allaitement.

Nadi.K

Lire aussi