Le hirak transpire et persiste : 25 vendredis et la suite est promise…

Il a fait très chaud ce 25 ème vendredi de mobilisation populaire.  Plus chaud encore dans les coeurs de ces manifestants qui ont tenu à demeurer fidèles aux rendez vous des revendications  .

Au lendemain du discours du vice ministre de la défense, de la sortie de karim Younes coordinateur du panel du dialogue, les Algériens avaient des choses à dire, des messages à transmettre et une détermination à confirmer .

Deux jours avant les fêtes de l’Aïd , le mot d’ordre a été donné dans plus d’une quinzaine de wilayas du pays .

Des slogans bien établis en réponse au panel du dialogue et aux déclarations de Gaid Salah qui a considéré, tranchant, que ” la majorité des revendications du peuple ont été satisfaites”.

Et que désormais il était temps de promouvoir le dialogue dans la perspective des présidentielles dont il a relevé le caractère urgent.

Rejetant cette forme de dialogue dont les manifestants se démarquent vu sa composante et ses enjeux, les protestataire tiennent à leur principal appel : départ de tous ceux qui ont servi sous Bouteflika et refus catégorique d’élections organisées sous la conduite du pouvoir.

Karim younes en prendra aussi pour son grade, il est particulièrement visé par des slogans qui l’interpellent à travers des propos peu amènes.  Sa philosophie de dialogue qui s’en va puiser de” pseudos représentants ” du hirak, sélectionnés en réalité parmi les militants des partis de l’ex alliance a aggravé les soupçons et éloigné davantage les manifestants des débats tentés par karim younes et son panel.

ABN

Lire aussi