Le géant Condor dans la tourmente : ses propriétaires en détention provisoire

Il compte pratiquement parmi les 3 plus importants groupes industriels privés en Algérie et son expansion rapide l’a propulsé en Afrique et même en Europe où il réussit à distribuer ses produits sous le label made in Algéria, Condor est depuis ce Jeudi synonyme de scandale.

Ses principaux dirigeants, les frères Benhamadi  originaires  de Bordj Bou Arreridj à environ 300 kms à l’Est d’Alger , ont été placés en détention préventive jeudi par le tribunal de Sidi M’hamed suite à des enquêtes diligentées par la gendarmerie nationale toujours dans le cadre de l’opération de lutte anti corruption.

L’un des frères , l’ancien ministre des télécommunications Abdelmalek Benhamadi a vu pour sa part son dossier transmis à la cour suprême pour répondre des mêmes soupçons qui vont de blanchiment d’argent, détournement de crédits bancaires , financement occulte de partis politiques etc…

Dans le même dossier pas moins d’une trentaine de cadres du groupe condor et ses filiales ainsi que des banquiers, un chef d’inspection des impôts, un responsable des domaines et des cadres au ministère de la santé et de l’opérateur public Mobilis dont un ancien Directeur général ont été soit incarcérés , soit placés sous contrôle judiciaire.

ABN

 

Lire aussi