L’armée fait de l’économie :Gaid Salah adresse-t-il un message aux députés?

Après le terrain glissant de la politique où il s’est retrouvé contraint de s’investir sous le motif des considérations sécuritaires et des enjeux de défense en temps troubles et incertains, le chef d’État major de l’armée vient d’inaugurer son accès franc et direct dans la sphère de l’économie.

Il s’invite au débat et dicte la mesure sur l’opportunité des dispositions de la loi de finances et de celle des hydrocarbures.

Gaid Salah soutient la vision des rédacteurs de ces textes et s’en va défendre les objectifs économiques de la démarche .

En se mettant dans cette position , le Général entend soutenir l’action du gouvernement provisoire censé gérer les affaires courantes.

Mais beaucoup plus , il livre un signal fort en direction des opposants à ces mesures et qui sortent manifester contre de tels engagements de portée stratégique sur l’avenir du pays et qui devraient être l’oeuvre d’un pouvoir légitime.

L’urgence , ainsi que la précipitation du vote de la loi sur les hydrocarbures a suscité une dose de doutes sur les tenants et aboutissants autour de ce dossier qui aurait pu être reporté.

À la veille de sa présentation aux deux chambres pour examen et vote, et alors que des bruits courent sur un probable sursaut d’honneur des députés dont on dit qu’ ils seraient prêts à rejeter le projet , le Général Gaid Salah intervient dans le débat.

Serait-ce un signal de sa part, un message aux parlementaires afin qu’ ils suivent la logique du gouvernement ?

Tout le laisserait penser .

ABN

 

Lire aussi