L’armée annonce la date des présidentielles

Contre toute attente , c’est le chef d’État major de l’armée et vice ministre de la défense nationale, le général Gaid Salah qui annonce la date de la convocation du corps électoral.  Et il opte pour le 15 septembre prochain, qui coïncide faut-il le souligner avec le plein attendu de cette rentrée sociale tant appréhendée.

Cette annonce rapportée par un communiqué du ministère de la défense repris par l’agence d’information officielle fait mention du ” souhait ” du commandement de l’armée de voir cette date comme opportune afin d’aller vers l’organisation des présidentielles.

Suivant cette déclaration et les règles constitutionnelles, les présidentielles se tiendront vers le 15 décembre, C’est à dire 3 mois après la convocation du corps électoral.

D’aucuns pensaient que ces informations allaient sûrement être réservées au chef de l’Etat par intérim, Abdelkader Bensalah qui aurait le rôle et le privilège constitutionnel de les rendre publiques.

Non . C’est Gaid Salah qui en fait l’annonce.  Après avoir auparavant dans des discours antérieurs insisté sur l’urgence et la nécessité absolue d’aller sans détour vers cette solution constitutionnelle, le général qui avançait ses arguments entre les menaces qui pesaient sur le pays et les dangers que cette situation véhiculait, il avait néanmoins évité de s’aventurer à fixer des échéances ou définir des dates.

Il ne pouvait se permettre le risque de rater un engagement public d’une telle envergure et se retrouver désavoué . Le pouvoir de l’après 22 février  ayant déjà subi un premier report et un  échec humiliant.

Cette fois ci le général donne l’impression d’avoir maîtrisé ses paramètres et part assuré de ses plans .

Et cette assurance  lui permet aujourd’hui de considérer l’heure propice aux élections.

Bien entendu il étonne en soulignant que c’est la volonté de la majorité populaire qui dicte cette voie .

Le chef d’état major jouit d’un soutien inespéré pour exhiber son assurance: le panel de Karim younes qui lui aura fait un travail de fond pour servir de caution à la prochaine étape.

Il ne manquera pas d’ailleurs de rendre hommage à l’instance de médiation et de dialogue dont il considére qu’ elle a rempli sa mission avec honneur.

La seule inconnue dans ce scénario tracé par les militaires, reste la réaction du hirak qui se promettait une démonstration de force en cette rentrée sociale.

ABN

Lire aussi