L’Algérie pourrait réviser tous ses accords commerciaux internationaux

L’Algérie qui enregistre 1,5 milliards de dollars de déficit dans sa balance commerciale comme l’a rappelé ce Mardi Aissa Bekkay, ministre délégué au commerce extérieur envisage la révision de ses accords commerciaux internationaux.

Même si le ministre a préféré user du terme ” évaluation ” il s’agit surtout de faire le bilan de l’accord d’association avec l’union européenne, celui de la zone arabe de libre échange ainsi qu’ avec la Tunisie.

Aissa Bekkay indique que la nouvelle situation économique dicte l’examen des points forts et des points faibles découlant de ses accords qui ont été lourds en pertes pour le trésor public.

À rappeler d’ailleurs que sur ce chapitre, le président de la république avait évoqué le recours de L’Algérie à la mise en jeu des clauses de sauvegarde telles que prévues dans ces accords qui prévoient d’intervenir dans le cas où des filières économiques domestiques seraient menacées du fait de l’abolition des barrières tarifaires.

Beaucoup de voix s’étaient élevées contre l’entrée en vigueur de l’accord d’association avec l’union européenne où l’intérêt algérien n’était aucunement assuré .

ABN

Lire aussi