La société économique , quel rôle dans la transition?

  Dans les précédents articles parus dans ce même journal nous avons évoqué les quatre espaces concernés par la transition par le bas (des cinq arènes proposés par Linz et Stepan).

Nous évoquons dans le présent article le cinquième espace concerné par la transition démocratique par le bas qui est la société économique qui regroupe l’ensemble des structures, privées ou étatiques qui ont la mission d’assurer le lien entre les politiques des dirigeants des périodes transitoires et les attentes populaires.

 

En effet, Linz et Stepan appelaient cet espace une « société économique », c’est-à-dire un marché sur lequel peuvent s’exprimer les demandes matérielles de la population.

La société économique est l’une des composantes d’une transition démocratique stable et efficace dont le premier principe organisateur est  celui d’un marché institutionnalisé.

Les autres espaces de cette transition objet des précédents articles opèrent de façon alternative pour donner l’appui nécessaire à la réalisation de ce marché institutionnalisé.

(Voir articles) : « problématique partisane et l’éthique politique, transition démocratique : le pouvoir du citoyen ou le citoyen au pouvoir, l’Etat de droit- les normes et le hirak, la transition démocratique : quel rôle pour l’armée »…

Cet appui réside dans un cadre juridique et règlementaire produit par la société politique au niveau du parlement, respecté par la société civile et mis en application par l’appareil de l’Etat.

Contrairement aux pratiques exercées à ce jour par le haut, la transition démocratique par le bas est donc la meilleure façon d’aller vers la concrétisation d’une véritable démocratie pour l’instauration d’une Algérie libre et démocratique principale revendication du hirak depuis plus d’une année, d’où l’intérêt d’évoquer la définition la plus large de la démocratie proposée par Karl (1990).

 

La démocratie est donc entendue comme : « Un ensemble d’institutions qui permet à la population de choisir ses  décideurs par l’intermédiaire d’élections libres, compétitives et régulières; s’inscrivant dans un contexte de libre  participation citoyenne et associative, du respect des règles de droit, de responsabilité et représentativité des décideurs ainsi que du contrôle des civils sur le militaire. »

Outre des élections propres, libres et régulières, des systèmes politiques multipartites plus efficients, et l’instauration d’un Etat de droit, il est également important que la presse et les autres médias soient libres et solides.

Dans une économie mondiale intégrée où des crises financières dans un pays ou une région risquent de plus en plus de s’étendre à l’ensemble de la planète, la démocratie, dans son acception la plus large et la plus approfondie représente la meilleure garantie contre l’instabilité économique, aussi bien au niveau national qu’international.

L’effondrement du prix du pétrole et La pandémie du Corona Virus en est la preuve.

A bon entendeur

Docteur Rafik Alloui

Lire aussi