La banque d’Algérie soulage le marché du crédit : Vers une baisse des taux d’intérêts bancaires

Faut-il s’attendre à une baisse des taux d’intérêts bancaires en faveur de l’investissement ?

En tous cas , la banque d’Algérie a annoncé ce jeudi que des mesures spécifiques ont été prises en faveur de l’économie .

Faisant autorité en matière de politique monétaire, la banque d’Algérie a procédé à la réduction de son taux directeur à 3% . Une baisse de 25 points  de base ( il était de 3, 25%) qui devrait permettre aux banques commerciales de se refinancer à un meilleur coût auprès de la banque mère.

Autre mesure concrète également consiste en la révision à la baisse du coefficient de réserves obligatoires.

La banque d’Algérie a décidé de le ramener de 8 à 6 % . Ce qui signifie que les banques commerciales auront la latitude de disposer de larges ressources en termes de liquidités puisque la contrainte des réserves obligatoires est revue à la baisse.

En gros , ces deux leviers par lesquels la banque d’Algérie vient de renforcer les disponibilités monétaires de la place sont censés servir d’une bouffée d’oxygène à la communauté bancaire en ces temps de crise .

Le but étant de créer la liquidité afin de concourir au financement de l’économie et de faciliter l’accès aux crédits pour les opérateurs économiques, probablement à moindre coût.

Il reste à espérer que la logique financière suive son cours et que les banques commerciales consentent à répercuter ces avantages au profit de leurs clients.

Cela devrait se traduire par la baisse des taux d’intérêts sur au moins les crédits d’investissements qui tournent pour l’heure à hauteur de 8%.

Attendons pour voir.

ABN

Lire aussi