Grève des médecins résidents et des enseignants: Le Salut viendra du président Bouteflika

Cette colère ambiante et ô combien inquiétante dégagée par cette grève qui semble  sans issue des médecins résidents et de celle des enseignants va t elle finalement connaître un apaisement inattendu ?

Une décision surprise ? Une réponse politique qui viendrait du plus haut niveau de l État?

Au moment où tous les paramètres de lecture livrés par la complexité de la situation qui voit la colère s accentuer avec l appel en renfort d une catégorie de manifestants inattendue , les élèves et collégiens, l inquiétude prend une dimension autrement plus grave avec les risques de débordements et de paralysie générale.

En dépit de toutes les tentatives de médiation et autres appels au dialogue émanant du premier ministre et des promesses des  députés notamment le président de l assemblée , le mouvement de protestation s accroît et atteint un niveau d alerte qui échappe à toutes prévisions .

Sidi Said le patron de l UGTA ainsi que Ouyahia le chef de l exécutif relayés par les chefs de partis n y pourront rien. Leurs appels s avérent non seulement sans suite mais semblent encore avoir fourni matière à détermination au mouvement de colère. L impasse est désormais dessinée.  Avec ses angoisses et ses sombres inconnues pour un pays déjà pleinement enfoncé dans un déficit de crédibilité .

Face à ce blocage inédit , qui prend des allures de blocage voulu voire prémédité en ce sens où un scénario est en cours de préparation bien réfléchie en hauts lieux , il se dégage pourtant un air de solution déjà prête et qui devra être l oeuvre exclusive de la présidence de le République.Comme quoi, seule la présidence tranchera et ce n est qu à elle seule que reviendra l honneur et l autorité d un dénouement final .

Un dénouement heureux et indiscutable . Parions qu un communiqué du président de la République ne tardera pas à retentir comme l ultime solution à cette colère bien entretenue. On effacera tout.  On fera des concessions et on fera preuve de compréhension et encore une fois de…réconciliation.

les enseignants révoqués seront rétablis et dignement réhabilités au nom de l intérêt national.  Tandis que les médecins résidents trouveront réponse aux attentes exprimées. L effet électoraliste aura servi et se sera servi.  La présidentielle 2019 se rapproche étroitement de tout mouvement de colère.  Dans un sens ou dans l’autre.

Karim Alem

Lire aussi