Gaza livrée au crime sioniste: complicité planétaire et meurtres à ciel ouvert!

Un État voyou qui se pointe un beau matin dans ton jardin et te sort la plus grosse des conneries jamais débitée depuis Neandertal : «  il faut que je récupère te dit-il, la terre que mon prophète moise m’a légué, mon acte de propriété légitime se trouvant être dans  la thora, je n’ai pas d’acte notarial à te fournir : «  donc veuillez s’il vous plait vider les lieux. »

Il se trouve aussi des État et puissants qui appuient cette thèse autant méprisable que méprisante et jugent qu’il faut rendre à César ce qui appartient à Mohamed  et profite du fait du dictat universel dont ils jouissent pour décider non seulement d’une question qui ne relève pas de leur prérogative puisque Jérusalem n’est pas Washington mais de l’imposer en impératif absolu.

Des morts palestiniens par centaine ; on s’en fout du moment que la terre promise revient a ses légitimes propriétaires, selon moise, qui a transmis a Jacob qui lui, a transmis a Golda Meir qui a son tour a transmis Netanyahou. Point de discussions, pas de Mohamed et encore moins Jésus.

Les Gazaouis sont sortis dans cette prison à ciel ouvert réclamant le retour des leurs et protestant contre la décision de Mr Trump qui contredit tous les principes de l’existence elle-même ( la raison, la logique ), a lui seul il a donné une raison a la contingence et du fait que les sornettes et légendes sont devenus des vérités absolues, il a révolutionné ces principes en confirmant par la force le droit, son droit, celui du plus fort.

L’Europe dans tout cela se contente d’aboyer pendant que la caravane passe et avec cela des centaines de morts palestiniens dont des bébés, accompagnent des aboiements de moins en moins audibles, une tragédie, une histoire sur laquelle il n’ya ni contre poids ni opposition, elle se contente d’une élocution descriptive uniquement.

Eh bien ni moise, ni Jacob ni même l’artillerie lourde n’aura raison de la Palestine, nous irons jusqu’à pousser au blasphème contre la spoliation, il n’y’a pas de terre promise. « Ta terre c’est celle que tu possèdes quand tu passes chez le notaire en France au Portugal en Allemagne et dans le monde entier. » L’on tue des bébés et l’on s’étonne après que des actes antisémites soient commis partout dans le monde ! On ne les excuse pas c’est atroce que des innocents payent pour des actes perpétrés par des oppresseurs, mais telles sont les conséquences. S’en suivrait  des voix qui s’élèveraient contre ses actes barbares un peu plus vociférantes cette fois ci ostracisant par ces faits toute une communauté.

 Que fait le duo Macron Merckel en ce moment a part condamner chétivement le massacre à Gaza. Ou sont les faits concrets, ceux qui consistent à protéger des vies humaines (HUMAINES). Ou êtes vous bandes de justes sur papier planqués derrières vos belles phrases ? Qui mettra fin à ce calvaire, ou des âmes telles que les vôtres sont exterminées et traquées comme des bêtes puisque Gaza est un territoire prison.

Trump n’est pas eternel et l’existence se résume à des hauts et des bas. L’histoire vous a enseigné  mais vous n’avez rien retenu, viendra le jour ou les animaux seront traités en tant que tels, le tour de chacun viendra car concernant Gaza il ne s’agit ni plus ni moins que de prédation.

                                                                                                                           De Paris: Rafik D

Lire aussi